Menu
Test dvd

Les Affameurs

DVD - Région 1
Universal Pictures Video
Parution : 6 / 5 / 2003

Image

Attendu de pied ferme par un grand nombre d’admirateurs, ce DVD ne déçoit pas dans l’ensemble par sa qualité technique. Je n’avais personnellement jamais eu l’occasion de visionner cette merveille de western dans de telles conditions. Points forts de cette édition, une définition d’une précision affolante, une colorimétrie pétaradante (vous n’avez jamais vu le vert émeraude des yeux de James Stewart ressortir de cette façon), à tel point que si votre lecteur est relié en RVB il vous faudra peut-être brider un peu son éclat généreux. Côté compression, c’est aussi le sans faute absolu : compte tenu du travail réalisé par Mann et son opérateur Irving Glassberg sur la composition des strates dans le cadre, il aurait été dommage que les arrières plans fourmillent ou pixellisent. Il n’en est rien ici. En fait les seuls défauts tiennent à la copie proprement dite, qui quoique superbement restaurée dans l’ensemble ne recèle pas moins quelques points blancs et petites taches de ci de là, notamment décelables lors des séquences nocturnes (chapitre 13 par exemple). Mais seuls les intégristes d’une image high-tech en prendront ombrage.
A noter une curiosité au niveau des sous-titres pour malentendants anglais : ceux-ci sont placés à l’image sous le protagoniste concerné ; de ce fait, en fonction du positionnement du personnage à l’écran, les sous titres peuvent être placés au centre, à droite, etc. : original et sûrement très bien pensé pour les malentendants bien qu’un peu perturbant évidemment. Les sous-titres français quant à eux, blancs, discrets et parfaitement proportionnés sont, rassurez-vous, restitués de façon bien plus classique.

Son

En VO cette piste monophonique 2.0 est une merveille de précision, qui parvient à faire vivre le moindre bruissement de l’univers organique du western de Mann. Chuintement des chariots, écoulement des eaux tumultueuses d’un petit torrent, score efficace de Salter, dialogues ; toutes les sources sonores sont traitées avec le même respect et la même précision.
On n’en dira pas autant de la VF (Bend of the River est néanmoins le seul western de la série à proposer une VF) qui écrase absolument tous les bruits d’ambiance : dramatique ! On s’amusera aussi de constater que certains noms manifestement trop anglophones pour le public de l’époque ont été tout simplement dénaturés dans cette version: ainsi Glyn McLyntock devient Dick McLannick et Cole Emerson, John Emerson...

Suppléments

Un menu fixe mais musical (musique plaisante, contrairement aux accords country du DVD de The Far Country, mais sans rapport avec le score du film proprement dit) et une bande-annonce originale très bien conservée : voici les seuls apports de cette galette. Compte tenu de sa qualité technique et du prix de vente très raisonnable, nous ne crierons pas au scandale.

Par Otis B. Driftwood - le 11 mai 2003