Menu
Test dvd

Le Virginien : Saison 1 / vol.1

DVD - Région All
Elephant Films
Parution : 24 / 9 / 2014

Image

Ce 1er volume de 5 DVD contient les 10 premiers épisodes de 72 minutes chacun :

  • 1.1 L'Exécution (The Executioners) réalisé par David Friedkin : 7.5/10
  • 1.2 Woman from White Wing réalisé par Burt Kennedy : 7/10
  • 1.3 Throw a Long Rope réalisé par Ted Post : 8/10
  • 1.4 La Clôture  (The Big Deal) réalisé par Earl Bellamy : 7.5/10
  • 1.5 The Brazen Bell réalisé par James Sheldon : 7/10
  • 1.6 Le Dernier combat (Big Day, Great Day) réalisé par Harmon Jones : 7.5/10
  • 1.7 Les Héros (Riff-Raff) réalisé par Bernard Girard : 5/10
  • 1.8 Impasse réalisé par Maurice Geraghty : 8/10
  • 1.9 It Tolls for Thee réalisé par Samuel Fuller : 6.5/10
  • 1.10 Un Joyeux Luron (West) réalisé par Douglas Heyes : 7.5/10

L'éditeur Elephant Films a pu obtenir les masters utilisés par Timeless Media Group en 2010 pour le marché américain en réussissant à gommer la dérive vers les verts de cette précédente édition (voir pour preuve le test de Cole Armin sur Westernmovie). Le tout est fort bien restauré et au bon format 1.33 - 4/3. Certes, quelques épisodes sont plus propres que d'autres, des taches, lignes verticales et griffures persistent bien évidemment ici et là - parfois assez visibles comme au début de l'épisode 6 - , certains plans ont moins bien que d'autres résisté à l'usure du temps - souvent des plans d'ensemble en extérieurs parmi lesquels il doit se trouver de nombreux stock-shots -, mais le confort de visionnage de l'ensemble reste globalement plus que satisfaisant avec une définition parfois impressionnante de précision. Du très beau travail ! Pour s'en rendre compte, il suffit d'aller jeter un oeil sur les captures à raison de 8 captures par épisodes : les titres des épisodes n'apparaissant pas à l'écran, la première capture de chacun d'entre eux correspond à sa guest star.

Son

Seuls les épisodes 1, 4, 7 et 10 de ce premier tiers de saison avaient à l'époque été doublés pour leur diffusion à la télévision française, les autres n'étant donc ici proposés qu'en VOST. Pour ceux disposant de la VF, certaines séquences basculent de temps à autre sur la VO, l'ORTF ayant pour différentes raisons - censure et autres - décidé à l'époque de les supprimer, notamment pour raccourcir la durée des épisodes. On remarque parfois quelques baisses ou variations d'intensité de plusieurs minutes sur les VO - notamment dans le deuxième épisode - dans un ensemble vraiment très bien conservé, clair et dynamique. On ne peut pas dire de même en ce qui concerne les VF qui font leur âge sans cependant qu'elles ne soient pour autant inaudibles. A signaler enfin que les sous-titres sont débrayables - une aubaine pour les anglophiles - mais que ces derniers semblent parfois traduire assez maladroitement les dialogues, rendant par ce fait assez obscurs certains éléments des intrigues... sans néanmoins que cela ne soit rédhibitoire ou ne rende l'ensemble inintelligible.

Suppléments

Suppléments : 5 bandes-annonces d'autres séries éditées par Elephant Films ainsi que le début d'un entretien avec l'acteur James Drury (22 min) effectué en 2010 pour la sortie de la série en DVD aux USA, et que l'éditeur français a bien évidemment sous-titré. Avec sa verve et son franc-parler, le comédien évoque son début de carrière, quelques films dont Love Me Tender avec Elvis Presley avant d'en arriver à la série qui l'a rendu célèbre, de parler de l'influence du roman sur le western au cinéma et d'évoquer avec de nombreuses et savoureuses anecdotes les autres acteurs qui l'ont entouré toutes ces années durant. Il parle même avec beaucoup d'humour de son incorrigible grivoiserie et du fait de s'être fait rabrouer par la toute jeune Roberta Shore qui voulait s'arrêter de tourner s'il continuait à être aussi vulgaire. Nous retrouverons la suite de cette interview sur le volume 2 de cette intégrale !

En savoir plus

Par Erick Maurel - le 29 avril 2017