Menu
Test dvd

Le Salaire de la haine

DVD - Région All, 2
Sidonis / Calysta
Parution : 6 / 7 / 2016

Image

La copie dénichée par Sidonis n'est pas de première fraîcheur, un peu sale et abîmée, vacillante et souvent trop sombre, moyennement définie et un peu terne avec aussi des variations de colorimétrie à l'intérieur de la même séquence. Mais la rareté et la qualité du film font que nous serons très indulgents d'autant qu'elle s'avère néanmoins tout à fait correcte pour un confort de visionnage décent. Le format est respecté, la compression se tient plutôt bien (témoin la dernière séquence se déroulant dans une maison sombre malgré des noirs manquant d'intensité et de contraste)... Nous nous contenterons aisément de ce master convenable pour découvrir cette petite pépite jamais sortie en salles dans notre pays.

Son

Une seule option sonore est disponible, la version originale sous-titrée avec la possibilité de se passer des sous-titres uniquement en cas de visionnage du film à partir d'un PC. Une piste sonore qui fait son âge, un peu sourde et lointaine, mais qui se laisse néanmoins écouter, la musique de Jerry Goldsmith pouvant se déployer à son aise, les dialogues s'avérant tout à fait audibles.

Suppléments

Outre une galerie de photos et une bande-annonce du film, le western de Paul Wendkos est présenté par les deux compères habituels, Patrick Brion et Bertrand Tavernier. Comme ce dernier en a profité pour grandement réévaluer Fred McMurray, l'entretien a été découpé en deux, une partie étant entièrement consacrée à l'acteur dans un module de 8 min 48 au cours duquel le grand cinéaste français revient sur ce comédien qu'il regrette avoir autrefois vilipendé (il s'agit du même bonus qui se trouve également sur le DVD du film de Nathan Juran, Terre de violence). Puis il prend encore 27 min 51 pour revenir sur le film qu'il a revu avec enthousiasme, en profitant pour nous parler dix minutes durant du reste de la carrière du réalisateur Paul Wendkos. Que l'on soit en phase ou non avec lui (et sur le coup, le western de Wendkos semble faire l'unanimité en sa faveur), il s'agit d'un exercice d'analyse et de décorticage toujours aussi stimulant pour le spectateur, la passion de Tavernier s'avérant ici contagieuse. Reste Patrick Brion qui en 11 min 29 passe longuement en revue l'année "westernienne" 1959 et nous parle lui aussi de Paul Wendkos puis très rapidement du western qu'il semble néanmoins avoir beaucoup apprécié. Un ensemble assez copieux et constamment intéressant pour un western qui n'en méritait pas moins.

A signaler enfin une initiative pas très maligne de l'éditeur pour la "fabrication" du trailer de la future fournée de septembre : l'utilisation de copies absolument épouvantables du Massacre des Sioux de William Witney et de Tom Dooley de Ted Post qui ne font pas du tout envie de passer à la caisse dans cet état-là ; espérons que les copies proposées à ce moment-là seront d'une toute autre qualité !

Par Erick Maurel - le 16 juillet 2016