Menu
Test dvd

Le Fouet d'argent

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 28 / 11 / 2017

Image

Si la copie dénichée par l'équipe d'Alain Carradore n'est pas nécessairement de première jeunesse, elle s'avère néanmoins très satisfaisante. On regrettera une définition assez moyenne, un manque de stabilité ici et là ainsi que quelques scratchs, lignes verticales et défauts de compression presque subliminaux le temps de quelques millisecondes. Pour le reste, le master est assez propre et le noir et blanc bien contrasté. Pas de miracles à en attendre mais un confort de visionnage tout à fait correct à condition évidemment de ne pas jurer que par la haute définition. Pour un film d'une telle rareté - qui plus est très sympathique -, il serait à mon avis très injuste de faire la fine bouche ! A signaler une fois encore - puisque ceci n'a pas encore été compris par tout le monde - que le fait de proposer le film en anamorphose 16/9 ne signifie absolument pas que la copie 1.37 soit recadrée. Si sur votre écran la copie s'avérait aplatie ou bien étirée sur le haut, il vous suffirait de régler les paramètres de votre téléviseur ou de votre lecteur Blu-ray/DVD.

Son

Une unique piste sonore - bien évidemment la version originale - nous est proposée sans possibilité de se passer des sous-titres à l'exception d'un visionnage à partir de votre PC en passant par exemple par des programmes tels VLC. Niveau qualité, on pourrait dire la même chose que pour l'image : il n'y avait pas forcément de miracles à attendre mais nous avons un résultat tout à fait satisfaisant, clair et sans souffle intempestif.

Suppléments

Comme Sidonis en a pris la bonne habitude, le DVD se lance avec un trailer d'environ 5 minutes présentant des extraits de tous les DVD et Blu-ray ajoutés au catalogue à l'occasion de cette salve, ainsi que des annonces de films à venir et notamment ici Winchester 73 d'Anthony Mann en Blu-ray pour début 2018. Nous pourrons également voir des extraits des collections films noir, aventure (deux films d'Allan Dwan) ou guerre (Les Centurions de Mark Robson).

Outre également la traditionnelle galerie de photos - ici uniquement constituée de 12 affiches -, le film est présenté par successivement François Guérif (9 min 21) et Patrick Brion (7 min 52) qui ont tous deux apprécié ce méconnu mais sympathique western de série B. Guérif revient d'abord sur le roman à l'origine du scénario écrit par le même auteur que celui de Shane puis aborde les thèmes du film, dont ceux de l'initiation et de la deuxième chance, avant de s'arrêter sur les quelques notations originales comme ce personnage de vieil homme fou de littérature qui reçoit ses livres par la diligence et qui n'arrête pas de citer ses auteurs favoris, et enfin de conclure très positivement sur ce film "efficace et sans esbroufe". Patrick Brion revient tout d'abord rapidement sur les autres westerns de l'année 1953, sur la carrière du réalisateur Harmon Jones avant de nous parler de "l'excellent scénario" et des quelques originalités "a priori jamais vues ailleurs" comme ce saloon dont on éteint les lumières pour faire croire à sa fermeture alors que les bandits s'y terrent prêts à tendre un piège aux hommes de loi. A signaler que la prise de son du module Guérif est un peu ratée, résonnant et parfois inaudible sans augmenter le volume du son qui vous paraîtra alors assourdissant dès que des extraits viendront sur le devant de la scène. Rien de bien méchant mais il fallait le signaler. Dans l'ensemble, une jolie réussite de la collection et la découverte d'un plaisant western.

Par Erick Maurel - le 4 novembre 2017