Menu
Test dvd

La trilogie STAR WARS

DVD - Région 2
FPE
Parution : 21 / 9 / 2004

Image

Pour l’édition DVD de la trilogie Star Wars, Lucasfilm a confié la restauration numérique des trois films à l’équipe de John Lowry, déjà responsable de celles de Citizen Kane et Indiana Jones. Le travail fut long et colossal tant les pellicules originales avaient souffert avec les années en raison d’une mauvaise conservation et d’une utilisation trop poussée. Grâce à un nettoyage minutieux, les nombreuses poussières, rayures et taches en tous genres ont été totalement éliminées. De même, en collaboration avec George Lucas et ILM, des corrections colorimétriques ont été apportées pour rendre à l’œuvre son aspect original. Le résultat est stupéfiant. La propreté des masters est exemplaire, les contrastes profonds, la palette des couleurs somptueuse et la luminosité éclatante. Et sans que jamais la nature argentique des images n’en pâtisse. La définition est également pointue même si certaines images manquent parfois de piqué, mais cette remarque concerne surtout La Guerre des étoiles dont le grain d’origine est plus marqué. Si l’on avait un reproche à formuler, ce serait au sujet de la chroma, une observation qui s'applique encore une fois à La Guerre des étoiles. En effet, les couleurs apparaissent parfois un peu trop saturées (visages rougeoyants, rayons laser trop vifs). La compression, de son côté, n’est jamais prise en défaut. Pouvoir regarder ces films avec un tel niveau de qualité est un réel bonheur.

Son

Les pistes audio des trois films ont également été restaurées. D’une manière générale, elles sont d’une précision diabolique tant au niveau des dialogues que des effets sonores. Le rendu multicanal est plutôt centré sur l’avant, la scène frontale offrant une mixage de très haute qualité. Les pistes arrières sont moins sollicitées comparativement aux films récents, mais elles participent heureusement à l’immersion du spectateur dans le film. Etrangement, la version française a un rendu plus spectaculaire à ce niveau, mais elle perd légèrement en précision. On notera que les séquences ajoutées, notamment la scène réunissant Han Solo et Jabba le Hutt à Mos Eisley, bénéficient d’un nouveau doublage un peu déstabilisant. Il faut néanmoins mettre un bémol à tous ces éloges. Une nouvelle fois, La Guerre des étoiles pose problème. En premier lieu, la piste originale anglaise présente régulièrement des variations de tonalité et d’amplitude, particulièrement audibles lors de certains dialogues. Ensuite, le mixage de la musique laisse une drôle d’impression. Dès la sortie du coffret, des sites américains ont déploré que les pistes arrières de la musique aient été inversées. En écoutant attentivement, on est obligé de leur donner raison : la présence simultanée de violons sur l’enceinte arrière gauche et l’enceinte avant droite démontre que quelqu’un a du s’emmêler les pinceaux, malgré les dénégations de Lucasfilm. Ces deux défauts ne concernent heureusement que le premier film de la trilogie, mais on cherche encore à comprendre la raison de leur présence sur une telle édition.

Suppléments

Le coffret de la trilogie Star Wars se compose de quatre DVD, dont l’un est réservé aux bonus. Son esthétique sobre, noir et argenté avec quelques effets de relief, a fière allure. Malheureusement, il est fait de carton léger et fragile. On aurait pu espérer un peu plus d’originalité et surtout l'usage d'un matériau plus solide pour un tel titre. Les DVD sont rangés dans des boîtiers Amaray avec des jaquettes reprenant les visuels pauvres déjà vus sur les VHS existantes. Ce sont les sérigraphies des disques qui ont droit aux belles affiches d’origine, cherchez l’erreur… Mais ce n’est qu’un détail.

Sur le même principe que les éditions vidéo récentes de La Menace fantôme et L’Attaque des clones, chacun des DVD propose trois types de menus animés différents qui s’affichent aléatoirement à chaque insertion du disque dans le lecteur. A part les trois commentaires audio, les suppléments sont concentrés sur le quatrième DVD. Ils sont tous en version originale et sous-titrés en français.


Chaque DVD propose un chapitrage fixe et musical constitué de 50 chapitres (cinq vignettes affichées sur dix pages)


DVD 1 + DVD 2 + DVD 3

Commentaires audio de George Lucas, Ben Burtt, Dennis Muren, Carrie Fisher et Irvin Kershner (seulement pour L’Empire contre-attaque) : Pour tout savoir dans les moindres détails de la conception de la trilogie, voilà de quoi s'occuper pendant plus de six heures. George Lucas est naturellement la personne qui s'exprime le plus longuement. Au fil des projections, il aborde le scénario, les personnages, les noeuds dramatiques, le casting, les conditions de production, les tournages, la technique des effets spéciaux et le rapport des spectateurs à ses films. Ben Burtt, créateur des effets sonores, et Dennis Muren, responsable des effets spéciaux, viennent donner des explications techniques plus pointues. Irvin Kershner participe au commentaire du deuxième film pour livrer bon nombre d'anecdotes, tout heureux de faire partager son expérience. George Lucas est souvent redondant avec les images mais c'est la règle avec ce genre d'exercice. L'important reste la masse d'informations livrées malgré un ton professoral et autosatisfait qui peut fatiguer. Heureusement, Carrie Fisher vient apporter sa fraîcheur. Ses interventions sont moins nombreuses mais souvent drôles.


DVD 4

- Documentaire et documents vidéo

L’Empire des rêves - L’histoire de la trilogie Star Wars (2h31').
Documentaire chapitré en 16/9 et stéréo 2.0
Voilà un long documentaire passionnant sur la création de la trilogie et ses origines. Il situe rapidement le contexte historique et cinématographique de l’époque avant de retracer la biographie de George Lucas et ses différentes activités (Lucasfilm Ltd., ILM). La partie couvrant l’élaboration de La Guerre des étoiles occupe logiquement 60% de la durée du documentaire. Tout est passé en revue : les différents traitements du scénario (un peu expédiés, cela dit), le casting (avec de longs extraits où apparaissent tous les futurs acteurs et même ceux qui n’ont pas été retenus comme les jeunes Kurt Russel et William Katt), la production dans des conditions extrêmement difficiles, la musique (malheureusement et honteusement le parent pauvre de cette rétrospective), les effets visuels et sonores, le montage, le merchandising et la distribution en salles avec son triomphe au box-office. Les chapitres correspondant à l’élaboration de L’Empire contre-attaque et du Retour du Jedi sont construits sur le même principe. A savoir un montage particulièrement habile d’images de tournages, d’images d’archives et de très nombreuses interviews, appuyé par un commentaire instructif et évidemment très louangeur. Sont également abordées la carrière de George Lucas post-Star Wars, les éditions spéciales de 1997 et la nouvelle trilogie. Le ton général du film évite heureusement l’aspect promotionnel, tout en dressant un portrait idyllique du cinéaste démiurge. Il fallait s’y attendre. On aurait souhaité un peu plus d’introspection de la part de Lucas, même s’il se laisse aller à quelques réflexions sur "son côté obscur" vers la fin, et surtout des informations sur les dissensions entre les différents protagonistes (on pense à Gary Kurtz et son départ après le deuxième volet de la trilogie). La touche d’humour est apportée par Carrie Fisher qui se prive rarement d’énoncer le fond de sa pensée. Malgré toutes les réserves qu’on peut formuler, ce documentaire est d’une richesse inouïe quant au nombre d’images de tournage proposées (et il ne s'agit en fait qu’une sélection !), ce qui lui confère un atout non négligeable. Un film donc qui enchantera les fans.

Documents vidéo

1) Les Personnages de Star Wars (19’) en 16/9 et stéréo 2.0. Ce film traite des rapports à la mythologie. George Lucas explique également sa conception des personnages et la façon de les faire interagir.

2) La Naissance du sabre laser (15’33’’) en 16/9 et stéréo 2.0. On y décrit les techniques utilisées pour donner vie à ces armes, le symbolisme et les ressorts dramatiques des différents combats. Quelques extraits du tournage de Revenge of the Sith avec Ewan McGregor et Hayden Christensen sont proposés.

3) La Force est avec eux (13’22’’) en 16/9 et stéréo 2.0. Ce documentaire traite de l’influence artistique et économique de Star Wars sur l’industrie du cinéma. Il propose des interviews de nombreux réalisateurs et producteurs qui parlent de leur relation personnelle à la trilogie et de son importance dans la culture populaire. On y croise James Cameron, Ridley Scott, Peter Jackson, Roland Emmerich, Dean Devlin, John Singleton, Lawrence Kasdan, John Lasseter et Steven Spielberg.


- Bandes-annonces et spots TV


Le DVD propose trois bandes-annonces d’époque différentes pour chacun des trois films : le teaser, la bande-annonce originale et la bande-annonce de la ressortie. Elles sont toutes en 16/9 et mono 2.0. et les durées varient de 30 secondes à 2 minutes. Agées de vingt ans et plus, elles font leur âge avec leur manque de définition, leurs scories et leurs couleurs délavées.

On a également droit à la bande-annonce de 1997 (2’02’’) pour la sortie en salles des éditions spéciales des trois films.

Sont présents enfin quatre spots TV différents pour La Guerre des Etoiles et L’Empire contre-attaque et trois pour Le Retour du Jedi.


- Jeux vidéo et Galeries de photos

Photos inédites de tournage. Les galeries comptent une centaine de photos de plateau pour chaque film. Elles peuvent être affichées avec des légendes explicatives. La plupart d’entre elles sont instructives, voire même assez drôles.

Affiches. Cette section contient 30 affiches provenant des Etats-Unis et du monde entier.

Episode III, création du jeu (6’08’’). Court documentaire en 16/9 et stéréo 2.0 qui relate la fabrication du prochain jeu vidéo basé sur le duel entre Anakin Skywalker/Darth Vader et Obi-Wan Kenobi.

Star Wars Battlefront (1’16’’). Il s’agit d’une démonstration du jeu vidéo qui nécessite une console X-Box pour pouvoir en profiter.

Bonus caché : dans la soute principale du faucon millenium, il faut taper 11 sur la télécommande, la boîte jaune a côté de R2-D2 s’allume , taper 3 puis 8.


- Aperçu de L’Episode III / Le Retour de Dark Vador (9’07). Court documentaire en 16/9 et stéréo 2.0. sur le dernier film de la nouvelle trilogie programmé pour une sortie à l’été 2005. On y aperçoit des images de la production et du tournage. Un petit film qui ne montre pas grand-chose mais qui est censé mettre l’eau à la bouche des spectateurs.
Par Ronny Chester - le 6 octobre 2004