Menu
Test dvd

La Taverne du cheval rouge

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 30 / 9 / 2013

Image

Bravo à Alain Carradore et à son équipe pour nous avoir déniché une copie aussi somptueuse au sein de laquelle le chatoiement du Technicolor peut aisément se déployer : c'est du pur bonheur pour les yeux d'autant que la définition est au rendez-vous et que la compression ne souffre d'aucuns défauts. Une pure merveille que ce master.

Son

Deux pistes sonores nous sont proposées, la version française d'origine et la version originale, toutes deux d'assez bonne qualité, claires et sans souffle intempestif.

Suppléments

Comme suppléments, outre les traditionnelles bande-annonces et galerie de photos, on trouve une présentation du film de 7 minutes par Patrick Brion qui nous en apprend surtout sur la biographie de ce cinéaste méconnu qu'est Charles Lamont avant de nous dire pourquoi il trouve le film pas déplaisant. Ce ne serait pas inintéressant s'il n'évoquait pas à son propos le mélodrame et le féminisme : on peut alors réellement se demander s'il a vu le même film que nous, soit une comédie misogyne pure et dure ! Doit-on également s'étendre longuement sur le dernier bonus, un "documentaire" de 2004 d'une durée de 25 minutes intitulé pompeusement Histoire du western ? Financé par le CNC pour une diffusion sur TPS Cinéma, on espère seulement que les auteurs n'ont pas été trop rémunérés pour avoir pondu une telle ineptie (pour rester poli). Clichés, contre-vérités et raccourcis à gogo pour un documentaire dont l'amateurisme ainsi que la laideur visuelle et sonore ne pourront qu'énerver tout amateur de western. Bref, à fuir impérativement ! On se consolera en se disant qu'aucun néophyte n'achètera un western avec Rod Cameron et du coup ne risquera pas de tomber sur ce truc imbuvable, mais on aimerait néanmoins connaître la motivation du CNC et de Calysta pour avoir produit et proposé un document qui va à l'encontre de leur mission puisqu'il pourrait dégouter quiconque de voir un seul western !

Par Erick Maurel - le 26 octobre 2013