Menu
Test dvd

La Septième victime

DVD - Région 2
Editions Montparnasse
Parution : 6 / 9 / 2005

Image

La copie proposée est plutôt propre et se hisse même au-delà de nos attentes au regard de la trop faible reconnaissance dont jouit le film. Elle manque toutefois d'un peu de piqué, les contrastes d'un rien de générosité. Les altérations de la pellicule, si elles ne sont pas rares, restent néanmoins discrètes et n'entravent pas le plaisir de la projection. Un plan dénote cependant dans cet ensemble d'assez bonne tenue : un close-up de la remarquable Kim Hunter lors de sa confession amoureuse finale avec Hugh Beaumont. Excessivement granuleux, l'on croirait qu'il provient d'une autre copie tant il jure avec le reste du film. Malheureusement la compression n'est pas du même tonneau. Comme souvent chez l'éditeur les arrière-plans manquent de définition et semblent parfois figés : l'ombre des branches d'arbres qui s'agitent derrière les vitraux de Highcliffe est ainsi difficile à identifier. Plus grave, dès que l'image est en mouvement, des mouvances et autres effets de rémanence se font jour. Rien de trop alarmant sur un petit écran, mais en vidéoprojection, il n'est pas certain que ça passe.

Son

A ce niveau par contre, rien à redire. En dehors d'une petite faiblesse, très ponctuelle, sur une ligne de dialogues d'Erford Gage, cette V.O. mono d'origine ne souffre d'aucun reproche. Globalement elle ne trahit que très peu de souffle et permet au score magistral de Roy Webb d'exprimer toute sa mesure. Mention très bien.

Suppléments

Comme pour tous les titres de la collection pocket RKO, présentation enjouée de Serge Bromberg qui, en un peu plus de trois minutes, nous livre un panorama rapide de l'historique de la production fantastique à la RKO, fait saillir la spécificité des productions Lewton avant de dégager les grandes influences stylistiques de La septième victime en particulier.

Par Otis B. Driftwood - le 17 octobre 2005