Menu
Test dvd

La Nuit des morts-vivants

DVD - Région 2
Neo Publishing
Parution : 10 / 4 / 2006

Image

Passons par la case éditions précédentes en DVD du chef-d’œuvre de Romero. Aucune édition ne mérite le titre de Collector et trois sont pour l’instant sorties en France, sous la bannière de plusieurs éditeurs. On passera tout de suite sur le cas de l’édition Elephant Films sortie chez Gaumont, avec la fameuse version colorisée (sic), en soit une hérésie fondamentale quand on sait que le film se passe de nuit. Outre la colorisation de La nuits des morts-vivants, un non sens en soit, l’édition était très moyenne en terme de contenu interactif et proposait sur la jaquette une bande-annonce introuvable en l’état. Bref à oublier très vite même si la version d’origine, tournée en noir et blanc était aussi (!) proposée. Et ce indépendamment du fait de l’aval du monteur John Russo. Un massacre en règle qui fait penser à La Vache et le Prisonnier ayant subit le même traitement.


L’autre édition qui est sortie présente en bonus le film original de George Romero, comme si cette œuvre qui a inspiré en grande partie les autres de la série était juste digne de figurer en bonus et non en film principal. Une démarche bizarre orchestrée par Neo Publishing qui a rattrapé le coup depuis avec des éditions parfois miraculeuses de films bis, ignorés ou méprisés à leur sortie et qui retrouvent une seconde jeunesse dans des transferts de toute beauté et des supplé;ments convaincants. Cependant, Le Retour des Morts-Vivants (1985) offert en programme principal étant ce qu’il est, c’est-à-dire bien médiocre, il faut se reporter sur la dernière édition en date, loin d’être définitive et posant un constat simple: le film culte de Romero n’existe pas encore dans une édition à la hauteur, et l’on espère bien un jour une galette digne ce nom. La dernière édition étant une reprise de celle parue chez Neo Publishing et proposant cette-fois ci une copie toujours aussi belle avec une piste française en plus qui n’existait pas sur celle incluse avec Le Retour des Morts-Vivants.

Compliqué tout cela n’est-ce pas ? Il reste à rêver d’une reprise des bonus intégraux de l’édition Elite Entertainment parue en 2002 et extraordinaire de pertinence, qui permet pour les anglophones (car peu accessible en l’état) et seulement les anglophones de poursuivre la réflexion au-delà de la simple artillerie promotionnelle. La jaquette sobre et le design sont à ce titre parfaitement dans le ton du film et lui rendent un bien bel hommage. A quand la sortie en France avec des sous-titres français ?

Présenté dans son format d’origine en 1.33 4/3, La Nuit des Morts-Vivants apparaît ici dans sa plus belle copie connue en France à ce jour, hormis peut-être certaines ressorties en salle. Le master est en général très propre et lumineux, la définition et la compression sont solides et sont rarement prises en défaut, y compris dans les scènes les plus sombres où l’on aurait pu craindre un moirage entourant les personnages ou de légers fourmillements dans l’arrière-plan. Bien sûr, ceux-ci ne sont pas toujours d’une lisibilité parfaite, mais la fluidité de l’ensemble (et Dieu sait si le montage est heurté dans ce film faisant parfois penser à des sautes d’images involontaires) permet de suivre le tout sans encombres hormis des traces et légères rayures impossibles à effacer qui apparaissent de temps à autre. Il faudrait un nettoyage complet et minutieux du négatif pour obtenir une image meilleure que celle-ci, on s’en contentera donc.

Son

Si la VO s’en sort avec les honneurs compte tenu de l’âge du film, c’est surtout grâce à ce son qui semble être pris en « direct » et saisit les dialogues sans qu’aucun souffle ne vienne mettre son grain de sel. Il ne faut pas s’attendre à une spatialisation démente des effets, le tout se concentrant dans l’enceinte centrale qui bénéficie d’une agréable stéréophonie à condition qu‘on pousse un peu le volume, alors que le mixage original est du pur Mono. On pourrait dire à la rigueur que le montage sonore de certaines séquences paraît gonfler certains impacts, comme lorsqu’une porte s’ouvre ou se ferme brutalement. On a l’impression d’entendre un poids tomber de façon sourde et cela paraît peu naturel. A cette réserve près, c’est un très bon mixage Dolby Stéréo. La VF quant à elle est juste catastrophique, la faute à un doublage pas crédible qui rend pénible le visionnage. A éviter donc.

Suppléments

On y trouve les filmographies de George Romero et des comédiens principaux, ainsi que la fiche technique. Une bande-annonce au format 4/3 et sous-titrée en français, ce qui n’est pas négligeable. L’autre supplément est Night of the Living Bread ( littéralement La nuit du pain vivant), court-métrage déjà présent sur l’édition Elite, qui est une parodie d’un ancien élève en école de cinéma de l’Ohio. Reprenant le même format, le même noir et blanc, et les mêmes péripéties horrifiques, le réalisateur fait commettre à une miche de pain les pires atrocités. On voit le fil qui sert à manipuler le morceau si bien que l’humour tombe à plat très vite. Si on ne doute pas du fait qu’il soit fan de Romero, c’est loin d’être suffisant pour en faire un court original. Mais on vous laisse juges.

Edition minimale sur le plan des suppléments, mais qui conserve son intérêt pour la copie proposée.

Par Jordan White - le 5 octobre 2010