Menu
Test dvd

La Captive aux yeux clairs

DVD - Région 2
Editions Montparnasse
Parution : 23 / 11 / 2001

Image

Ce collector est inclus dans un somptueux coffret carré et cartonné dans lequel on trouve deux DVD plus un livret magnifiquement illustré (un peu creux cependant). Mais le contenu de ce bel objet ne tient malheureusement pas la promesse que nous laissait présager ce magnifique écrin.

Quelle déception que de retrouver ce chef d’œuvre dans un DVD assez catastrophique ! On comprend que la version longue soit dans un état déplorable, cette version étant un document d’une extrême rareté. Mais nous avons du mal à pardonner le massacre de la version "normale" et nous ne pouvons que regretter que les coproducteurs "Les cahiers du cinéma" (revue pourtant sérieuse et réputée) ait pu laisser sortir un tel travail. La copie est médiocre dans l’ensemble, plus grise que noir et blanc. Toutes les séquences de nuit, et elles sont nombreuses, se révèlent grisâtres et l’on a souvent du mal à détacher les personnages des décors, la définition n’étant pas fameuse non plus et le réducteur de bruit à outrance n’étant pas là pour arranger les choses et contribuant au contraire à figer l’image. Les scènes de jour du bateau remontant la rivière retrouvent par contre une jeunesse qui fait plaisir à voir avec de superbes contrastes dans les noirs et blancs : celles-ci sont assez rares à notre grand désespoir surtout qu’elles ont eu le temps de nous faire entrapercevoir la qualité originale de la photographie de Russel Harlan. Pour renforcer notre énervement, nous nous trouvons devant l’une des plus hideuses compressions de l’histoire du DVD : on le constate dès les premières scènes et tous les travellings latéraux viennent enfoncer le clou, ceux-ci étant quasiment irregardables.

Son

Deux pistes sonores, l’originale en mono et une autre remasterisée en 5.1 qui se révèle étonnement plus mauvaise !!! Pas d’une grande clarté, le son aurait lui aussi mérité un meilleur traitement. Et nous allons nous répéter, mais quel intérêt de mettre des sous-titres de couleur jaune pas très esthétiques et plus difficiles à lire ?

Suppléments

Ils nous restaient alors ces fameux bonus dont les éditeurs se sont servis pour appâter le futur acheteur ? Nous disposons donc de la version plus longue de 12 minutes contenant 6 scènes inédites et pour le coup, les éditeurs nous gâtent car c’est vraiment un document d’une extrême rareté. Intelligente initiative de nous proposer l’accès direct à ces scènes sans pour autant voir tout le film. Si dans l’ensemble, celles-ci n’apportent rien au film, la seconde qui se situe au tout début après la rencontre des héros est l’un des plus beaux moments du film et il est bien dommage qu’elle ait été sacrifiée dans la version connue. Elle nous montre la première nuit au coin du feu des deux héros se faisant des confidences au clair de lune. Le monologue de Kirk Douglas sur la mort est vraiment excellent.

1. Interview de Todd Mccarthy (28’) : Intéressante, remplie d’anecdotes sur Hawks et le tournage du film mais qui n’apporte pas grand chose à ceux qui auront eu la chance de lire sa biographie de Hawks sorti chez Actes Sud / Institut Lumière. Pourtant la partie la plus utile de ce DVD.

2. Le doigt coupé, Ford et moi (Interview de Howard Hawks) (4’13) : Hawks raconte une anecdote connue et sans plus aucun intérêt d’autant plus que lors du tournage, le caméraman n’avait plus assez de pellicule pour la fin de l’interview. Soit pendant la moitié de celle-ci, l’écran noir avec seulement la voix de Hawks A la limite, ce document aura permis de connaître le visage et la voix de ce maître du cinéma

3. Kirk Douglas se souvient (4’18) : Sur des images fixes, Kirk Douglas est interrogé sur ses souvenirs de tournage Encore une fois, un document court et inintéressant surtout que la mémoire de Kirk Douglas était à ce moment là assez défaillante

Bref, hormis la partie consacrée à Todd McCarthy, du remplissage qui finit de nous décevoir.

Par Erick Maurel - le 14 décembre 2002