Menu
Test dvd

L'Inspecteur Harry

DVD - Région 1
Warner
Parution : 18 / 11 / 1997

Image

Le nouveau master semble issu des mêmes éléments que le laserdisc américain. Il subsiste donc quelques scories et autres points noirs, mais rien de très gênant. En revanche, le nouveau transfert 16/9 fait la différence par rapport aux éditions précédentes : colorimétrie vive exceptionnelle - oubliez vos vieux souvenirs de diffusions TV ou de copies fatiguées -, belle définition, un peu de grain, mais un rendu visuel dans l’ensemble tout à fait satisfaisant.
Les DVDphiles les plus maniaques regretteront que, conformément à son habitude, Warner ait remplacé le logo d’époque ouvrant le film par une version plus récente.

Son

Les puristes souhaitant écouter le film en mono d’origine devront se rabattre sur la très correcte version française. La piste anglaise est en effet uniquement en 5.1. Mais on ne s’en plaindra pas, tant le terme ‘remix’ est pour une fois justifié. Si l’essentiel des effets sonores est présent sur les voies avant, la musique bénéficie en revanche d’un rajeunissement bienvenu. Les éléments de la bande musicale d’origine ont en effet été remasterisés en 24 bits, puis entièrement remixés et enrichis. Le résultat est assez étonnant, les basses sont plus profondes, les détails des arrangements mieux perceptibles. Cette nouvelle piste n’est aucunement une trahison mais bel et bien un dépoussiérage en règle, et les amateurs de Lalo Schiffrin seront aux anges dès le premier coup de charley sur le plan du fusil de Scorpio.

Suppléments

Original Documentary : même s’il démarre comme un spot touristique pour San Francisco, il s’agit bien d’un film promotionnel d’époque conçu pour la sortie de Dirty Harry. D’une durée de 7 mn, il alterne des extraits du film avec des images de modèles – William Powell, Humphrey Bogart, James Cagney,… On y voit aussi quelques images du tournage d’une séquence dans le bureau du maire. La qualité de l’image est médiocre, voir catastrophique pour les extraits.

Dirty Harry - the Original - 30 mn: documentaire récent portant sur la série, mais néanmoins focalisé sur le premier opus. Présenté par Robert Urich - l’un des motards de Magnum Force -, ce reportage laisse dubitatif tant certains commentaires rappellent certaines interprétations du film lors de sa sortie. On y trouvera néanmoins des interventions intéressantes et souvent plus nuancées des participants - Clint Eastwood bien sûr, mais aussi John Milius ou Andy Robinson - ainsi que des fans tels qu’Arnold Schwarzenegger. Le documentaire de référence sur la série reste pourtant à faire.


Interview Gallery : il s’agit visiblement de chutes du documentaire ci-dessus, de longueur et d’intérêt variables. On écoutera néanmoins Clint Eastwood parler de sa double casquette acteur/réalisateur, ou Andy Robinson révéler que c’est lui qui a eu l’idée du saut lorsqu’il est touché par Harry dans le stade. Curiosité : John Milius exhibe l’un des 44. Magnum ayant servi lors du tournage de Magnum Force.

Behind the scenes : deux courtes pages d’anecdotes sur le film et son tournage.

On location : deux pages de textes sur les différents lieux de tournage.

Memorable lines : deux répliques de Harry Callahan, écrites. On cherche encore l’intérêt.

Cast and Crew : une page reprenant les grandes lignes du générique.

Theatrical trailer - 3 mn 30 : bande-annonce d’époque, format respecté et 16/9, pour une fois dans un état tout à fait correct.

Aucun de ces suppléments n’est sous-titré.

Par Franck Suzanne - le 6 mai 2008