Menu
Test dvd

L'Histoire officielle

DVD - Région 2
Pyramide Vidéo
Parution : 4 / 10 / 2016

Image

Convié en octobre 2013 à une cérémonie commémorant les 30 ans de la démocratie argentine, Luis Puenzo prend conscience de l'état de son oeuvre la plus célèbre : L'Histoire officielle. Suite au succès inattendu du film, de nombreuses copies avaient été tirées, ce qui avait usé le matériel d'origine. Financée par le National Film Institute argentin et effectué par le laboratoire Cinecolor (sous la supervision du réalisateur), la restauration a ainsi été menée courant 2015, pour aboutir à une projection exceptionnelle le 24 mars 2016, soit 40 ans après le début de la dictature militaire et 30 ans après l'obtention de l'Oscar du Meilleur Film.

Le bref module consacré à la restauration permet d'évaluer l'état d'usure des copies et le travail qui a été mené, principalement au niveau du nettoyage ou de l'étalonnage. Le résultat redonne vie au film, et si un Blu-ray US a, au moment où nous écrivons, été annoncé pour la fin de l'année 2017 (chez Cohen Media), il faudra en France se satisfaire de ce DVD, exploitant la pleine mesure du support.

La propreté et la stabilité d'ensemble sont ainsi irréprochables - à la limite, les quelques défauts proviennent de la compression ou des effets d'altération du grain (avec quelques blocs ici ou là) et risquent d'être encore amplifiés par une future édition HD. Les quelques flous ou le côté un peu passé des couleurs ne sont pas imputables à la restauration mais bien aux conditions de tournage, et le résultat s'avère donc tout à fait satisfaisant.

Son

Là encore, si l'ensemble peut sembler parfois un peu retenu ou manquer sensiblement de dynamisme, la propreté ou l'absence de parasites permettent d'évaluer le travail de restauration qui a été accompli. En l'état, le visionnage est tout à fait confortable.

Suppléments

Le premier supplément est le copieux livret (une quarantaine de pages) glissé dans le DVD : après une chronologie des événements historiques (utile à qui ne maîtrise que mal l'histoire de l'Argentine), un premier texte de 4 pages resitue l'essentiel de la genèse et du tournage du film. Suivent plusieurs témoignages instructifs, dont celui de l'épouse de Luis Puenzo (qui joue un rôle de productrice non crédité du film), du chef opérateur Félix Monti ou de la fille de Luis Puenzo, Lucia (depuis devenue réalisatrice à son tour). Enfin, quatre questions sont posées en conclusion à Luis Puenzo, mais celles-ci sont moins essentielles puisque l'on retrouve le réalisateur sur le DVD.

Sur la galette figure en effet un très riche entretien avec le cinéaste réalisé en 2012. Partagé en quatre parties (le scénario 10 min 40 - filmer l'histoire 9 min - les comédiens 7 min 40 - négation et réception 10 min 20), le module laisse parole libre à Luis Puenzo qui, avec une belle honnêteté et un certain recul, offre un regard précis sur son propre travail. Pas avare en anecdotes, particulièrement clair sur le contexte étouffant du tournage et lucide dans son approche, Luis Puenzo se révèle très intéressant à écouter.

Sur le disque figure également un très bref (2 min 25) supplément consacré à la restauration du film : sans contextualisation ou introduction, il peut probablement paraître un peu opaque aux non-initiés. On y appréciera, dans la dernière partie, un très conventionnel exercice du "avant/après" qui a le mérite de montrer une bonne partie du chemin parcouru, notamment sur les questions de propreté ou d'étalonnage.

Par Antoine Royer - le 17 juillet 2017

Partenariat