Menu
Test dvd

L'Appel de la fôret

DVD - Région 2
Wild Side
Parution : 24 / 4 / 2012

Image

Voici du beau travail de la part de Wild Side, même si L'Appel de la forêt demeure le moins bien loti parmi les Introuvables d'avril (les deux autres étant Othello et The Private Affairs of Bel Ami). Bien sûr, il s'agit du plus ancien des trois films, il ne faut pas l'oublier. Mais la raison principale relève sans aucun doute des conditions de tournage de l'époque : un tournage en extérieurs était compliqué, notamment concernant les éclairages, et les prises de vues plus difficiles à conserver. Sachant cela, Wild Side rend une copie très propre. Le grain cinéma est abondant (peut-être trop parfois, mais c'est un détail), les contrastes relativement soignés et la propreté appréciable. La copie fait naturellement son âge (présence de griffures, des blancs quelquefois trop exposés...), mais la restauration limite les dégâts et permet d'apprécier ce film dans des conditions favorables. Compression impeccable, pour un résultat plutôt probant, y compris sur une TV LED Full HD de format moyen.

Son

Aucun miracle à attendre là encore, mais il n'y a rien de problématique. La version originale est comme de coutume fort bien conservée. Les ambiances ressortent bien, les voix sont détachées et bien audibles, le souffle est maîtrisé et encore une fois l'on ne note aucune saturation particulière. Sous-titres français de rigueur, bien composés, sans faute notable.

Suppléments

La filmographie de William Wellman fait office de remplissage habituel, ainsi que la galerie de photos. Les deux suppléments les plus importants demeurent la bande-annonce originale (un document d'époque essentiel, on ne le dira jamais assez) et un entretien d'environ 26 minutes avec Samuel Blumenfeld. Ce dernier revient largement sur le contexte de production du film, la personnalité de Wellman, les sous-entendus thématiques parcourant le récit et la qualité de l'oeuvre en elle-même. Très intéressant, même si les admirateurs du cinéaste et/ou du Hollywood de l'époque n'y apprendront rien de réellement nouveau.

Par Denis Bastien - le 1 mai 2012