Menu
Test dvd

Four Faces West

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 23 / 7 / 2014

Image

Sidonis est reparti du même master que l'édition américaine que l'on pouvait trouver chez Artisan. La copie proposée est ainsi vraiment très belle. Il reste bien évidemment les inévitables scories dues à l’âge et à une probable absence de restauration mais l’ensemble se révèle plus qu’honnête, la définition et les contrastes étant de la partie et la compression, de son côté, s'avérant très correctement gérée. Une bonne cuvée du petit mais prolifique éditeur français dirigé par Alain Carradore.

Son

La bande-son du film n’est pas exempte de souffle et les dialogues manquent parfois de clarté, mais ce n'est absolument pas rédhibitoire. Le film était sorti aux USA chez l’éditeur Artisan et ne disposait d'aucun sous-titres, pas même anglais excepté en Close-Captioned. Les non-anglophiles peuvent désormais enfin le découvrir dans des conditions acceptables, mais ils doivent néanmoins savoir que les sous-titres sont inamovibles.

Suppléments

En plus de la traditionnelle mais très peu intéressante galerie de photos, pas moins de trois personnalités viennent présenter ce western atypique, Yves Boisset venant rejoindre les habituels Patrick Brion et Bertrand Tavernier. Tous trois viennent dire le plus grand bien du film. En 11 minutes Patrick Brion revient surtout sur la carrière méconnue du cinéaste Alfred E. Green et en profite pour faire l'apologie du comédien Joel McCrea. Même temps de présence pour Yves Boisset, qui non seulement ressort ce qu'ont déjà dit ses collègues mais se répète lui-même à de nombreuses reprises. On s'étonne aussi du fait qu'il affirme qu'au travers de ce western on se doute que Joel McCrea devait être un sacré pochtron à la ville ; si quelqu'un pouvait m'expliquer ! Décidément, après celle concernant La Ville de la vengeance, pour l'instant non seulement ses interventions s'avèrent peu passionnantes mais quelques-unes de ses réflexions laissent pantois. Ce n'est pas très grave puisque Bertrand Tavernier officie durant 25 minutes autrement plus captivantes, s'arrêtant même assez longuement sur l'oeuvre de l'écrivain à l'origine de l'histoire du film et finissant par essayer de comprendre l'apport du cinéaste dans la réussite du film. Un DVD finalement assez copieux même si l'on se demande pourquoi y figurent trois présentations du film qui, plus que se compléter, finissent par se répéter.

Par Erick Maurel - le 23 août 2014