Menu

Test dvd

Coups de feu dans la Sierra

DVD - Région 1
Warner
Parution :

Image

Pourquoi vouloir s’appesantir des heures sur un DVD au master aussi remarquable ? En effet, la copie est d’une propreté exemplaire et le travail de compression de la Warner s’avère totalement invisible. La palette de couleur est telle qu’elle devait l’être à l’origine et Lucien Ballard serait étonné d’un si bon rendu de son formidable travail. La définition et les contrastes n’ont rien à se reprocher eux non plus. Bref, c’est le bonheur le plus total, l’un des plus beaux transferts de western qu’il m’ait été donné de voir !

Son

La bande-son, même si elle se révèle à deux ou trois reprises au début du film moyennement claire et saturée (l’arrivée de nos deux héros dans le saloon par exemple) est elle aussi d’un très bon niveau dans l’ensemble. Pour les amateurs de VF, sachez qu’il s’agit de celle d’origine et qu’elle se tient très bien également même si plus sourde et bouchée.

Suppléments

Les suppléments, comme pour tous les bonus Warner en zone 1, ne sont pas sous titrés.

Ils se composent d’une galerie de bandes-annonces de films de Sam Peckinpah dont celles, au format approchant, de Coups de feu dans la Sierra, Pat Garret et Billy le Kid, Guet-apens, vilainement recadrée comme celle d'Un nommé Cable Hogue ou pire encore, hideusement pan et scannée comme celle de La Horde sauvage que l’on a du mal à reconnaître ainsi et qui pourrait en rebuter plus d’un à sa découverte. L’on peut également y trouver, tout aussi recadré, un trailer mélangeant des extraits des trois films contenus dans le coffret James Dean.

S’ajoute à cela, un commentaire audio du film par Nick Redman, Paul Seydor, Garner Simmons et David Weddle, biographes et spécialistes de Sam Peckinpah. Sous la forme d'un dialogue entre les quatre experts qui se relancent constamment, ce commentaire se révèle passionnant aussi bien par le nombre d'anecdotes dispensées que par son analyse du film. Jeu avec les conventions du genre, analyse sociale et historique, travail sur le mythe, étude psychologique des personnages, Coups de feu dans la Sierra révèle peu à peu ses richesses. L'évolution du scénario, le travail de Lucien Ballard, les repères biographiques (Steve Judd est quasiment une projection du père du cinéaste), l'analogie avec Mark Twain, le statut des comédiens sont également abordés. Ainsi que bien sûr, et de manière régulière (les commentateurs s'extasient souvent devant les images), le style de Peckinpah : attention aux détails, utilisation de la grue, usage pointilleux du Cinémascope pour la composition des cadres, travail sur le point de vue (comme celui de la mariée lors de la terrible scène de la cérémonie, etc... Un équilibre parfait entre anecdotes de tournage, portrait du réalisateur et efforts analytiques est assuré par ce supplément incontournable.

Enfin, une featurette d’une vingtaine de minutes intitulée A Justified Life : Sam Peckinpah and the High Country qui est en fait une interview de Fern Lea Peter, la jeune sœur du réalisateur. Elle nous parla de la jeunesse de son frère avec photos de famille à l’appui, de la ressemblance de caractère entre leur père et le personnage de Steve Judd dans Coups de feu dans la Sierra, de l’ascendant que leur père avait sur eux, la perte du père étant à l’origine de la déchéance de son frère Sam dans les dernières années de sa vie de l’Ouest dans lequel grandit son frère... Assez mal montée et realisée mais plutôt intéressante.

Technique

Durée : 94 min

Support : DVD9

Région : 1

Norme : NTSC

Format cinéma : 2.35 : 1

Format vidéo : 16/9 compatible 4/3

Chapitrage : fixe et sonore

Langues : Anglais Mono / Français Mono

Sous-titres : Anglais / Français / Espagnols

Le Film

Captures