Menu
Test blu-ray

Winchester 73

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 20 / 8 / 2018

Image

Winchester 73 est un film qui n'a jamais été soigné en vidéo ; lors de ses passages à la télévision, la copie était souvent sur-exposée. Le DVD édité en 2004 par Universal était sensiblement meilleur mais on avait quand même du mal à y retrouver les qualités esthétiques propre au cinéma d'Anthony Mann. Et pour cause, la copie utilisée était zoomée et étirée verticalement. C'est en fait ce que nous apprend ce Blu-ray édité par Sidonis et ce qui fait l'objet de nos deux premiers comparatifs accessibles ci-dessous. Incontestablement ce nouveau transfert est plus aéré en terme de cadrage et les visages apparaissent moins déformés, ce qui est un premier bon point.

Comparatif 1    Comparatif 2 

Avec le comparatif 2, vous remarquerez que non seulement le cadre est moins étriqué sur le nouveau Blu-ray mais aussi que la profondeur de champ est grandement améliorée. Ce qui nous amène aux comparatifs 3 et 4, l'image est agrandie pour rentrer un peu plus en détail.

 Comparatif 3   Comparatif 4

On s'aperçoit une fois de plus que la gestion du grain sur le DVD est déplorable, et que la compression bas débit s'invite allègrement sur les contours avec un bruit moustique disgracieux. Le Blu-ray Sidonis est plutôt bien géré de ce point de vue, y compris lors des montées de grain important sur certains plans. Le banding est absent avec des nuances de gris soignées et un contraste saisissant la plupart du temps. On notera tout de même sur le quatrième comparatif un peu de distorsion sur les contours dans les hautes lumières. Cela ne ressemble pas vraiment à du Edge Enhancement mais plutôt à une distorsion analogique due à l'utilisation d'un scanner hybride ancienne génération. Ce type de scanner n'est plus utilisé en France pour les restaurations depuis longtemps. Mais les studios américains en ont beaucoup abusé pour transférer leur catalogue en HD. Le master vidéo utilisé est donc un master HD de qualité intermédiaire. De plus, il n'y a pas eu de restauration numérique très poussée pour ce film chez Universal ; il reste donc pas mal de rayures et d'impacts divers. Nous nous devons de préciser que Universal a annoncé récemment un partenariat avec la Film Foundation pour restaurer en 4K certains films emblématiques de son catalogue, et Winchester 73 est cité. De plus, le film sera projeté au prochain Festival Lumière et il semblerait que ce soit la nouvelle restauration qui y soit présentée...

Son

La version originale mono est assez plaisante à écouter, le souffle est absent et la dynamique est correcte, sans plus. La version française d'époque est un peu plus étouffée mais possède un charme suranné qui plaira aux nostalgiques. Une deuxième version française est proposée, elle date de 2004, et... elle ne possède aucun charme suranné. On se demande même ce qu'elle fait là... La réponse nous est donnée par Bertrand Tavernier dans sa présentation.

Suppléments

Présentation par Bertrand Tavernier (35 min - HD)
Une présentation un peu plus longue qu'à l'accoutumée ; on comprend très vite que Bertrand Tavernier aime beaucoup ce film et qu'il a beaucoup de choses intéressantes à en dire. Tout d'abord sur l'acteur James Stewart, qu'il a rencontré à l'occasion d'un hommage à la Cinémathèque Française. Pour Bertrand Tavernier, Winchester 73 marque une étape importante dans la carrière de l'acteur qui a souhaité diversifier ses rôles en s'orientant vers un registre plus dramatique. Ensuite, il nous explique comment Anthony Mann a su introduire dans le western une narration et une manière de filmer propres au film noir. Il aborde aussi un sujet qu'il évoque souvent : la relation entre un cinéaste et son scénariste, Borden Chase dans ce cas précis. Collaboration que l'on aurait pu supposée idyllique mais qui au travers de propos lus ou recueillis par Tarvernier ne l'aurait pas été tant que cela.

Présentation par Patrick Brion (12 min - HD)
Les deux présentations sont assez complémentaires et évitent soigneusement la redondance d'informations. Nous conseillons de commencer par regarder celle de Brion en premier, car celle-ci se termine là où commence celle de Tavernier : une explication du rôle assez novateur dans le cinéma américain de l'acteur/producteur. Brion nous explique l'aspect financier de ce nouveau rôle (une participation aux bénéfices), quand Tavernier enchaîne sur le choix du réalisateur Anthony Mann par l'acteur/producteur James Stewart. Patrick Brion raconte également le sujet et les thèmes abordés par le film, et nous rappelle à quel point l'année 1950 fut brillante pour le western. Tavernier s'attache, quant à lui, plus aux auteurs et au processus créatif.

The Lux Radio Theater Show (52 min - HD)
Il s'agit d'une émision radiophonique datant de novembre 1951 dans laquelle les acteurs de Winchester 73 (y compris James Stewart) jouent les dialogues du film. Le tout étant bien évidemment expurgé des scènes d'action. Cette bande sonore est illustrée de quelques images promotionnelles. Un supplément vintage mais pas d'un intérêt supérieur.

Bande annonce originale (2 min - SD)

Galerie de photo (2 min - HD)
Une sélection d'affiches originales.

Le remake de Winchester 73 (93 min - SD)
Dans les années 60, Universal produisit un certain nombre de remakes de ses plus célèbres productions pour la télévision. Certains ont une certaine renommée comme The Killers de Don Siegel. Sidonis nous propose ici en  DVD le remake de Winchester 73 tourné en 1967 par Herschel Daugherty. Le master vidéo utilisé est d'excellente qualité et il est problématique que le transfert soit HD (il est proposé en 4/3 pillarboxé, ce qui pourrait renforcer cette supposition) : dommage du coup de ne l'avoir pas proposé en Blu-ray. Le film est présenté dans sa version originale sous-titrée en français et dans sa version française d'époque.

Présentation du remake par Patrick Brion (6 min - HD)
Au moment de sa sortie, Patrick Brion avait trouvé ce remake totalement inutile et absolument pas à la hauteur du film de Mann. Avec le recul, Il lui trouve aujourd'hui suffisamment de qualités pour passer un agréable moment. Sa première qualité étant bien sûr son scénario, mais aussi le fait que le réalisateur évite de copier le film originel plan par plan

En savoir plus

Disc Title: WINCHESTER73
Disc Size: 42 409 875 168 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 24 901 183 488 bytes
Length: 1:32:28.501
Total Bitrate: 35,90 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27616 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1982 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1986 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2048 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,298 kbps
Subtitle: French / 26,089 kbps


 

Par Jean-Marc Oudry - le 29 septembre 2018