Menu
Test blu-ray

Symphonie pour un massacre

BLU-RAY - Région B
Pathé
Parution : 11 / 4 / 2018

Image

Ces formidables programmes de restauration, lancés par les grandes maisons comme Gaumont ou Pathé, permettent parfois de remettre en lumière des oeuvres méconnues qui méritent pourtant le détour. Symphonie pour un massacre, inédit en DVD, fait partie de ces bonnes surprises, inattendues, que l'on découvre aujourd'hui dans des conditions exceptionnelles. Cette restauration 2K basée sur un scan 4K n'a pas été effectuée à partir du négatif original (qui n'a pas été retrouvé) mais avec un élément de tirage intermédiaire, meilleur matériel disponible à ce jour : un "marron" d'une qualité heureusement très bonne. Au pire pourra-t-on deviner quelques traces infimes, et ici très discrètes, de syndrome du vinaigre, une dérive d'émulsion provoquant des taches informelles. C'est donc un "marron" de très bonne tenue puisqu'on perd finalement assez peu de détails par rapport à une image tirée du négatif. Le laboratoire Eclair a de nouveau fait un très bon travail, proposant un rendu fin et ciselé, très agréable. La copie est stable, totalement nettoyée, et bénéficie de contrastes bien équilibrés, aux noirs souvent denses et peu sujets aux pulsations. Le film possède une très belle patine argentique, avec un grain assez présent mais maîtrisé - et surtout non retouché de manière abusive. Des conditions quasi optimales.

Son

La bande-son a été restaurée par L.E. Diapason pour un résultat tout aussi convaincant. On ne remarque aucune trace d'usure due au temps, pas de craquements, pas de souffle ou de bruit de fond, pas de sifflantes. Les dialogues sont clairs et le rendu des ambiances est équilibré. La musique de Michel Magne est plutôt bien mise en valeur, avec une dynamique palpable et une belle profondeur dans les basses (toutes proportions gardées avec le mixage mono d'époque, rappelons-le). Le film est également proposé en Audiovision pour les malvoyants.

Suppléments

La partition de Symphonie pour un massacre (27 min - 1080i)
Jean-Philippe Guérand, auteur d'une biographie de Jean Rochefort (Prince sans rire, et non "Pince sans rire", comme indiqué), et François Guérif, auteur, éditeur, critique et spécialiste du film policier (que les fidèles des collections western ou polar chez Sidonis connaissent bien) commentent et analysent cette Symphonie pour un massacre aux airs de film noir. Ils soulignent la justesse et la sobriété des dialogues de José Giovanni, "sans trop sacrifier aux mots d'auteur", le travail de Claude Sautet, "le grand réparateur" de scénarios qui a surpassé ici le roman de départ, assez moyen, ou évoquent la fructueuse carrière de Jacques Deray dans le genre policier. Les deux spécialistes vantent son excellent travail sur le film, la "sécheresse" et la fluidité de la mise en scène, une "démonstration d'efficacité" et de "minutie" où les personnages semblent définis par leur décor. Un long moment est consacré au regretté Jean Rochefort, acteur pas encore connu à l'époque, dont c'était "le premier grand rôle dramatique". Il cassait alors son image d'amuseur, avec ce regard inquiétant qui fut remarqué par la critique.

C'est malheureusement le seul supplément de cette édition.

En savoir plus

Taille du Disque : 42 053 768 668 bytes
Taille du Film : 34 539 835 392 bytes
Durée : 1:50:05.640
Total Bitrate: 41,83 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 36,90 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 36908 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1393 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1386 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,244 kbps
Subtitle: French / 22,223 kbps
Subtitle: English / 15,965 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 16 mai 2018