Menu
Test blu-ray

Sur le territoire des comanches

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 24 / 9 / 2019

Image

Edité par Elephant Films avec plusieurs autres westerns, Sur le territoire des Comanches a sensiblement bénéficié des mêmes qualités ou pâti des mêmes défauts que les autres titres présentés dans la collection. Nous pouvons ainsi commencer par souligner la qualité globale de l’image, avec un bon niveau de détails. La patine argentique de l’image est perceptible par la présence d’un grain fin, dont le fourmillement est ici notamment bien visible (et appréciable) dans les ciels de certains plans. De plus, les couleurs sont bien nuancées, dans des tons naturels très agréables, avec de bons contrastes ; nous pouvons cependant noter une carnation légèrement rouge des visages des personnages. Nous regrettons que le travail de restauration n’ait pas été plus abouti sur le nettoyage de l’image ; il subsiste ainsi plusieurs salissures, notamment des points blancs, dans de nombreux plans du film. Enfin, il s’agit de déplorer encore une fois, mais de façon peut-être plus circonstanciée ici, l’accentuation des contours, qui semble systématique dans le cas des restaurations Universal. George Sherman et son chef opérateur, Maury Gertsman, ont fait le choix et l’effort de tourner de nombreuses scènes en décors réels ; cependant, avec une telle accentuation des contours des personnages, ceux-ci semblent souvent se détacher de l’environnement dans lequel ils se trouvent, comme s’ils jouaient devant une transparence.

Son

A l’instar de l’image, la restauration de la bande-son du film a été faite à moitié. S’il n’y a pas à déplorer de saturations particulières, ou de problèmes de crépitements, il subsiste bien un souffle quasi permanent sur toute la bande-son, même si celui-ci reste relativement discret. La version française est, elle, tout à fait déplorable, avec un souffle davantage présent, mais aussi de beaux moments de saturation des voix et des craquements omniprésents.

Suppléments

Présentation du film par Jean-Pierre Dionnet (5 min - 1080i)
Une bonne partie de la présentation du film est consacrée au résumé de son histoire. Puis Jean-Pierre Dionnet nous explique les raisons de la courte carrière de MacDonald Carey (son alcoolisme), évoque rapidement le compositeur Frank Skinner, s’attarde un peu plus sur la belle carrière de la costumière Yvonne Wood, et termine par la présentation intime de Will Geer.

Parmi les suppléments, nous trouvons également la bande-annonce d’époque (2 min 33 - SD) et une galerie de photos d’exploitation.

En savoir plus

Taille du Disque : 19,909,769,216 bytes
Taille du Film : 16,741,625,856 bytes
Durée : 1:15:57.386
Total Bitrate: 29.39 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 25,00 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 25001 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1 / 
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1405 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1403 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 1.141 kbps  
Subtitle: French / 31.008 kbps  

Par Benoit Rivière - le 12 octobre 2019