Menu
Test blu-ray

Soupçons

BLU-RAY - Région A, B, C
Warner Archive
Parution : 12 / 4 / 2016

Image

Ma-gni-fi-que ! Soupçons est présenté dans un master flambant neuf (au moins en 2K) aux images stables, totalement nettoyées et bénéficiant d'un contraste solide. La palette de gris est ainsi variée et subtile, avec des noirs très bien gérés. Le trait est précis, avec un très bon niveau de détail. Le grain a été préservé, il est fin et donne à l'ensemble une belle patine argentique. Seuls les brefs plans de transition (fondus enchaînés ou au noir) restent qualitativement en retrait, avec un trait plus épais et une montée soudaine du grain. Le film bénéficiait d'une belle présentation en DVD, à condition de se tourner vers l'import américain. Car, pour la France, les Editions Montparnasse, qui ont longtemps possédé les droits du film, exploitaient un vieux master analogique aujourd'hui totalement dépassé. Le gain technique par rapport au DVD est donc impressionnant, très impressionnant...

Son

La version originale a été également restaurée. Aucun souffle parasite ne vient gâcher le visionnage, pour un rendu très convaincant. Les voix sont claires, les ambiances bien retranscrites, aussi détaillées que possible. Des conditions qui sont loin d'êtres identiques avec la version française, au spectre sonore beaucoup plus réduit. Bien que totalement nettoyé, là aussi, l'ensemble reste très couvert et ne laisse à la musique et aux ambiances que peu de marge de manoeuvre.

Suppléments

Cet import américain, non zoné, bénéficie de sous-titres français sur le film et le documentaire. Un disque absolument identique est édité depuis quelques mois en Espagne. Espérons qu'il en sera de même bientôt en France...


Avant les faits : Hitchcock suspicieux (22 min - SD - 4/3 - sous-titré en français) est un documentaire plutôt complet réalisé par Laurent Bouzereau, en 2004. On y aborde l'écriture du scénario (dont la fin négative inédite) ou la mise en scène d'Alfred Hitchcock avec l'aide de différents spécialistes, comme le réalisateur Peter Bogdanovich ou l'historien Richard Schickel, qui développent certaines réflexions, souvent de façon pertinente. Il est aussi question de la distribution : Joan Fontaine ou Cary Grant, le parfait héros masculin hitchcockien qui collaborait pour la première fois avec le Maître du suspense.

On trouve également la bande-annonce originale (1 min 41 - SD - 4/3) non restaurée, parfois abîmée, mais surtout non sous-titrée.

En savoir plus

Taille du Disque : 31 028 298 903 bytes
Taille du Film : 29 389 443 072 bytes
Durée : 1:39:33.759
Total Bitrate: 39,36 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 34,92 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34925 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1785 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB
Audio: Spanish / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB
Subtitle: English / 47,252 kbps
Subtitle: French / 29,363 kbps
Subtitle: Spanish / 42,026 kbps
Subtitle: Spanish / 38,003 kbps
Subtitle: Czech / 39,871 kbps
Subtitle: Polish / 38,857 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 12 septembre 2016