Menu
Test blu-ray

Sanjuro

BLU-RAY - Région B
Wild Side
Parution : 25 / 1 / 2017

Image

Comme pour Yojimbo, Wild Side reprend pour son édition Blu-ray le DCP réalisé par la Toho et déjà vu en Grande-Bretagne chez l'èditeur BFI. Ce DCP est assez différent du master proposé par Criterion pour son édition Blu-ray sortie en 2010, celui-ci était un scan HD réalisé avec un scanner hybride Spirit Datacine à partir du négatif original. Nous ignorons avec quel type de matériel le scan de la Toho a été réalisé, nous pouvons juste constater avec notre comparatif ci-dessous qu'il est différent. Les scanner Spirit Datacine utilisés par Criterion sont des machines honorables, mais elles sont loin d'être les plus précises en terme de résolution de l'image. La preuve en est ci-dessous :

Comparatif 1 (cliquez sur ce lien pour voir le comparatif dans son intégralité)

Blu-ray Wild Side

Blu-ray Criterion

Si la définition est sans conteste le point fort de l'édition Wild Side, nous serons un peu plus mesurés en ce qui concerne le contraste. Le scan de la Toho est plus performant dans la gestion des hautes lumières (comparatif 4, le kimono blanc), il n'en est pas de même dans les basses lumières, le Criterion est plus précis dans ce domaine (comparatif 2 ). D'une manière générale, le Criterion est plus contrasté avec un niveau de noir plus bas, mais il est plus imprécis dans les hautes lumières, ce qui nous laisse penser que l'étalonneur américain a renforcé les contrastes délibérément. En ce qui concerne l'édition Wild Side, il semblerait que le problème de noir identifié sur Yojimbo ne soit pas présent sur Sanjuro.

L'autre différence notable est le cadrage, Criterion a choisi de présenter le film dans son format d'exploitation 2.35. Le scan de la Toho proposé par Wild Side est plus large (format 2.55), ainsi celui ci présente plus d'image sur le côtés (comparatif 3 ). Ce dernier comparatif montre également une différence notable dans la gestion du grain. La granulation est plus proéminente sur le Criterion, ce qui ne veut pas dire qu'elle a été atténuée sur l'autre (en générale cela s'accompagne d'une perte de définition, ce qui n'est pas le cas ici).

Pour terminer, nous vous proposons un comparatif avec l'édition DVD Arte parue en 2001, qui renseigne bien sur l'évolution qualitative des transferts de film sur support vidéo depuis 15 ans :

Comparatif DVD Coffret Arte / Blu-ray Wild Side

Ce comparatif laisse songeur, lorsque l'on constate le tarif demandé par certains vendeurs Amazon pour ce coffret Arte...

                                

Son

La version originale japonaise est proposée en mono, il est dommage que l'éditeur n'ait pas choisi d'intégrer le mixage original Perspecta qui est un procédé tri-phonique. Malgré tout, ce mixage mono est de qualité, les voix sont claires et ne saturent jamais. Les bruitages des sabres qui fendent l'air et les corps sont bien rendus. Les suppléments nous apprennent que ces bruitages ont été obtenus en utilisant le son d'un couteau de cuisine pénétrant un poulet farci de bois de bambou...

Suppléments

Le Blu-ray reprend les deux documents présents dans l'édition DVD sortie dans la collection Les Introuvables.

Des camélias et un duel (35 min - SD)
Nouvel épisode de la série consacrée au films de la Toho, ce documentaire convoque de nombreux acteurs et techniciens ayant travaillé sur le film. Tous relatent la méticulosité du cinéaste, en particulier pour le choix des camélias. On appréciera aussi d’entendre l’ingénieur Ichiro Minami expliquer comment il a créé le son du sabre fendant les chairs à l’aide de poulets, de baguettes de bois et de serviette mouillée. Enfin, ils relatent les conditions de tournage du duel final et de son geyser de sang.

Kurosawa Jidai-Geki Style (27 min - SD) 
De nombreux collaborateurs d'Akira Kurosawa, parmi lesquels Masahiko Kumada et Vittorio Dalle Ore, parlent de leur maître et du tournage de Sanjuro, Kagemusha et Ran.

La bande-annonce originale (2 min 26 - SD)

Livret de 60 pages
Comme pour Yojimbo, c'est Christophe Champclaux qui est l'auteur de ce livret. Le texte est plus sobre, moins foisonnant que le précédent (avec aussi moins de digressions). Il est plus court pour le même nombre de pages, donc encore plus chargé en photographies illustratives. Néanmoins, le travail d'analyse de Christophe Champclaux est assez plaisant à lire, la deuxième partie du texte est une longue et intéressante biographie de l'acteur Tatsuya Nakadaï.

En savoir plus

Disc Title: SANJURO
Disc Size: 29 531 764 052 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 24 039 493 632 bytes
Length: 1:35:54.331
Total Bitrate: 33,42 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29671 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Japanese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2049 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 22,477 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 31 janvier 2017