Menu
Test blu-ray

Salomon et la reine de Saba

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 16 / 4 / 2019

Image

Sidonis propose Salomon et la reine de Saba dans sa dernière restauration en date, des travaux de toute évidence (et malheureusement) effectués il y a assez longtemps. Les limites techniques se font sentir et, même si l'ensemble reste à peu près convenable, il manque sensiblement de naturel. On remarque immédiatement des contours suspects : le piqué a sans doute été légèrement accentué pour compenser la douceur originelle du scan, même si le niveau de détail apparaît juste suffisant. La copie est plutôt stable, avec quelques décalages de pellicule intempestifs et presque imperceptibles, à certains points de montage. Les images ont été entièrement nettoyées, les contrastes sont bien équilibrés et la colorimétrie s'avère plutôt efficace, sans être exceptionnellement nuancée (les carnations sont souvent froides). Bonne surprise, enfin, puisque le grain n'a pas été estompé. C'est une copie qui est loin de rendre justice au Super Technirama 70 avec lequel le film a été tourné, mais il est peu certain qu'on puisse le redécouvrir dans de meilleures conditions dans un avenir proche. Hormis quelques différences vraiment infimes de colorimétrie et d'encodage, le master Sidonis est en tout cas identique à ce que proposait l'éditeur américain Twilight Time en 2015 :

comparatif Blu-ray Twilight Time (2015) vs Blu-ray Sidonis (2019) :  1 2 3 4 5 6

Si ce master HD n'atteint pas encore l'excellence, nos bémols sont toutefois à tempérer puisque, malgré un décadrage visible, le gain est plus que significatif par rapport à la précédente édition du film en DVD, sortie en 2004  :

comparatif DVD MGM (2004) vs. Blu-ray Sidonis (2019) :    1   2   3   4   5   6

Son

Le film, à l'origine, a été mixé en stéréo 4 pistes - voire 6 pistes pour la version en 70mm. Comme pour l'image, il faudra donc se contenter d'une demi-mesure puisque le Blu-ray n'offre qu'une version originale stéréo - mais elle est de bonne facture, mettant bien en valeur la musique de Mario Nascimbene. Dénuée de souffle, avec une spatialisation modeste mais palpable, des voix claires et peu d'usure (quelques saturations dans les choeurs parfois), ce sont des conditions très honorables, à défaut de mieux. Surprise, la version française est également proposée en stéréo, avec un rendu très correct, sans saturations ou souffle marqué, mais avec un petit bourdonnement de fond, infime mais assez récurrent.

Suppléments


Yul Brynner, l'homme qui devint roi (58 min - SD - 4/3)
Déjà présent sur les Blu-ray des Rois du soleil et du Mercenaire de minuit (sortis chez Sidonis), ce documentaire produit en 1995 revient sur la vie et la carrière du héros du Roi et moi, des Dix commandements ou des Sept mercenaires. Acteur aussi atypique que magnétique, excessif et anticonformiste, Yul Brynner a eu un parcours parfois surprenant : il fut réalisateur pour la télévision (Sidney Lumet fut son assistant !), photographe avec l'agence Magnum ou même représentant de l'ONU en faveur des réfugiés. Il avait choisi la facilité en profitant de son charisme royal mais fut pris à son propre jeu, réduit par Hollywood à un même genre de rôle, sans réussir à en sortir vraiment. Un portrait à la fois professionnel et personnel, raconté par sa famille, ses collaborateurs, ses amis.


Présentation de Patrick Brion (11 min - 1080i)
L'historien, fidèle des éditions Sidonis, revient sur la production chaotique de Salomon et la reine de Saba, endeuillée par la disparition de Tyrone Power en plein tournage. Il évoque le projet de King Vidor, qui retrouve ici des thématiques récurrentes de sa filmographie ("la lutte de la chair et de l'esprit"), le remplacement par Yul Brynner, acteur qui ne correspondait plus tout à fait au personnage fragile incarné par Power, les caprices de la diva Gina Lollobrigida ou les récits du réalisateur de seconde équipe Noel Howard.


Bande-annonce originale (1 min 55 - SD - non sous-titrée)


En savoir plus

Taille du Disque : 41 144 242 476 bytes
Taille du Film : 33 921 632 256 bytes
Durée : 2:21:34.360
Total Bitrate: 31,95 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 25,89 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 25897 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2053 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2102 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,033 kbps
Subtitle: French / 24,343 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 23 mai 2019