Menu
Test blu-ray

Police sur la ville

BLU-RAY - Région A, B, C
Elephant Films
Parution : 28 / 2 / 2019

Image

Deux ans après une première édition japonaise, Police sur la ville arrive en Blu-ray en occident grâce à Eléphant Films qui s'est procuré le master officiel du studio Universal, une restauration tout à fait satisfaisante malgré quelques petites limitations techniques. La copie est immaculée et assez stable, avec une qualité de définition très correcte (peut-être un peu douce, parfois) et un niveau de détail satisfaisant (les gros plans sont convaincants). On ne relève aucun souci dans les contrastes, moins sombres qu'en DVD mais plutôt équilibrés, et la présence du grain a été respectée. Le léger bémol concerne la colorimétrie puisqu'en comparant les images avec celles du DVD sorti au milieu des années 2000, on constate que le transfert HD tire un peu trop vers le magenta au détriment d'autres nuances. La faiblesse du scanner HD, sur ce point, donne parfois une impression presque monochromatique, en tout cas sur les captures : on ne sent pas trop cette dérive au visionnage, heureusement. Vous noterez, au passage, une dominante plus marquée dans le jaune/vert sur les captures du DVD, une tendance souvent décriée par certains à propos des restaurations récentes des laboratoires Eclair ou l'Immagine Ritrovata, mais qui semble être tout simplement une caractéristique photochimique de base...

DVD Universal (2007) vs. Blu-ray Eléphant (2019) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Son

Hormis quelques infimes changements de mixage, où la musique disparaît parfois dans certaines scènes de la version française, les deux pistes sonores sont à peu près équivalentes et de qualité convenable : spectre très clair et très propre, sans sifflantes ou traces d'usure, ni souffle gênant.

Suppléments


Madigan, peur sur la ville (25 min - 1080i)
Retour du sympathique journaliste suisse Julien Comelli qui, à défaut de proposer une analyse poussée de Police sur la ville, en livre une présentation assez complète et très agréable. On notera toutefois quelques approximations: Jules Dassin n'est pas français, et il est dommage de ne pas avoir mieux évoqué le passif (remarqué) d'Abraham Polonsky. Tranquillement installé sur sa terrasse ensoleillée, Julien Comelli parle du film comme "une extension" du mètre-étalon Naked City et son tournage en décors réels, et "l'année charnière" que représente 1968 dans le rajeunissement du film policier. Il revient sur l'ingérence du producteur Frank P. Rosenberg qui se substituait à l'autorité légitime de Don Siegel sur le tournage, ou le procédé photographique Techniscope, habituellement utilisé en Europe. Il évoque également le casting, essentiellement à travers quelques "seconds couteaux" comme Don Stroud (amusant aparté sur son article dans Playgirl) et les personnages féminins, dont "l'étoile filante" Inger Stevens. Il conclue sur la série de téléfilms produits en 1973 autour du personnage de Madigan...

Bande-annonce  de Police sur la ville (2 min 50 - SD) ainsi que d'autres sorties de l'éditeur comme Un Hold-up extraordinaire, Les loups de haute mer ou Le Chacal.

Galerie de photos (2 min - 1080p)

Et n'oublions pas la jaquette réversible proposant l'affiche originale !

En savoir plus

Taille du Disque : 29 066 097 427 bytes
Taille du Film : 22 414 018 560 bytes
Durée : 1:40:48.667
Total Bitrate: 29,64 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 24,98 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 24989 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1550 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1508 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 0,051 kbps
Subtitle: French / 25,983 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 22 mars 2019