Menu

Test blu-ray

Pattes blanches

BLU-RAY - Région A, B, C
Gaumont
Parution :

Image

Gaumont et Eclair ont fait un bon travail de restauration sur ce film qui affiche, ne l'oublions pas, plus de 65 ans au compteur. Les difficultés ont dû être nombreuses pour fabriquer ce transfert HD qui se révèle pourtant être de toute beauté. On est très agréablement surpris par la qualité du piqué, relativement précis, et par un bon niveau de détail ponctuellement affaibli par quelques rares mises au point perfectibles au moment de la prise de vues et certains plans truqués (les fameux fondus au noir logiquement dégradés, plus flous, au grain plus épais, aux blancs parfois brûlés). L'image est tout à fait stable, extrêmement propre et rend justice à la très belle photographie de Philippe Agostini malgré un niveau de noir insuffisant. Ce manque de profondeur des contrastes se remarque essentiellement dans les scènes de nuit (il est plus négligeable dans les images diurnes) et reste le principal défaut des restaurations Gaumont, laissant apparaître très ponctuellement des défauts d'encodage (comme sur les captures #2 et #3 de notre galerie, ci-contre). Et si la gestion du grain est toujours un peu frileuse, car on aurait aimé une granulation un peu plus prononcée, celle-ci répond heureusement présente en quantité acceptable. Un rendu encore plus argentique n'aurait cependant pas été de refus : les zones sombres, noires, sont totalement dégrainées et apparaissent comme lissées, ce qui est toujours dommage. Deux bémols récurrents mais, soyons honnêtes, peu pénalisant face à la beauté de l'ensemble.

Son

La bande-son est présentée dans un mono très propre, entièrement nettoyé, qui ne cache cependant pas les faiblesses techniques de l'époque : la dynamique est limitée, les ambiances sont discrètes, il reste un très léger souffle et on note des sifflantes persistantes. Un rendu cependant fidèle aux caractéristiques d'origine.

Suppléments

Jean Grémillon, l'empreinte d'un géant (31 min - HD)
Dominique Maillet nous convie à une rencontre avec Michel Bouquet. Cet immense comédien, dont c'était l'un des premiers films, raconte quelques anecdotes sur Pattes blanches, son tournage ou les changements de scénario opérés après le départ de Jean Anouilh, qui devait au départ le réaliser. Michel Bouquet ne tarit pas d'éloge sur Jean Grémillon, une personnalité qui l'a incontestablement marqué ("l'impression d'être avec un très grand maître", "le Michel-Ange du cinéma", rien que ça...). Il évoque aussi, mais très brièvement, malheureusement, l'insatiable culture de Fernand Ledoux. Si cet entretien reste un intéressant témoignage (on profite de quelques remarques un peu hors sujet sur Jean Renoir), l'ensemble apparaît un peu répétitif. L'ajout d'intervenants supplémentaires n'aurait pas été de refus, non seulement pour maintenir un certain rythme mais aussi pour compléter les souvenirs parfois hésitants de l'acteur...

En savoir plus

Taille du Disque : 35 864 767 738 bytes
Taille du Film : 27 605 096 448 bytes
Durée : 1:43:20.000
Total Bitrate: 35,62 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 32,98 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 32986 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 889 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 27,875 kbps
Subtitle: English / 24,553 kbps

Technique

Durée : 104 min

Support : BD50

Région : A, B, C

Encodage vidéo : AVC - Mpeg4

Format cinéma : 1.37:1

Résolution : 1080p24

Langues : Français DTS-HD Master Audio mono 2.0

Sous-titres : Sourds et malentendants, Anglais

Le Film

Captures