Menu
Test blu-ray

Okinawa

BLU-RAY - Région B
Opening
Parution : 23 / 5 / 2012

Image

Abordons cette édition en précisant le fait qu'il s'agit de la première édition Blu-ray du film Okinawa au monde. Et il y a de grandes chances pour qu'il ne soit pas réédité autrement, vu le marché de niche que représente le cinéma de patrimoine en DVD et Blu-ray de nos jours. Pour le reste, le film est techniquement plutôt bien loti, sans faire de miracle non plus. Opening avait très récemment proposé des Blu-ray plus impressionnants avec des films tels que La Piste des géants, Bandolero ou encore La Gloire et la peur. Présentement, la copie d'Okinawa présente ici pas mal de rayures, de scratches et autres points noirs... Une propreté relative donc, mais rattrapée par des couleurs bien affirmées et un transfert HD relativement convaincant, notamment sur la gestion d'un abondant grain cinéma. Trop abondant argueront certains. Et ce n'est pas faux, mais mieux vaut cela qu'un film qui aurait été à l'inverse lissé à coups de DNR. Un Blu-ray largement perfectible, certes, mais on est tout de même un bon cran au-dessus de l'édition DVD sortie chez Fox FPE voici quelques années.

Son

Une version originale mono tout à fait respectable, évitant la saturation, avec ses dialogues bien distincts et son rendu d'ensemble satisfaisant. La version française est quant à elle assez médiocre, à tous points de vue, et notamment à cause d'un souffle constant peu réjouissant. Des sous-titres français sont bien entendu disponibles.

Suppléments

Dans la section suppléments, on pourra se délecter de la présence d'une bande-annonce originale (un document toujours important) et d'un entretien avec Patrick Brion. Plus long et bien plus intéressant que sur le Blu-ray de La Gloire et la peur (22 minutes ici contre 7 minutes environ pour l'autre film), cet entretien replace bien le film dans son contexte, ainsi que la carrière du metteur en scène. Brion est très enthousiaste, cela fait toujours plaisir à observer, et sa connaissance extrêmement pointue du Hollywood de l'époque reste passionnante. Même si les cinéphiles les plus avertis n'y apprendront pas grand-chose, ce bonus reste fort sympathique.

Par Julien Léonard - le 9 juillet 2012