Menu
Test blu-ray

Mouchette

BLU-RAY - Région B
Potemkine
Parution : 3 / 3 / 2020

Image

Mouchette a été restauré en 2K en 2014 par le laboratoire Eclair à partir du négatif original. L'image de ce Blu-ray est très détaillée lors des scènes en extérieur jour, proposant une profondeur de champ très satisfaisante. Ces scènes particulières sont également naturellement texturées par un grain abondant et relativement fin. Malheureusement, il n'en va pas de même pour les scènes tournées en basse lumière qui manquent sérieusement de détails et de niveaux de gris intermédiaires. Plus embarrassant, la compression AVC n'est pas une grande réussite. L'encodeur semble avoir été configuré dans un mode de débit adaptatif en fonction du contenu de l'image, ainsi les scènes en extérieur s'octroient un débit très important aux alentours de 35 mbits/s, ce qui permet de garantir une image au piqué très satisfaisant. Puis l'on constate un effondrement de ce débit aux alentours de 12 mbit/s au moment où commencent les scènes nocturnes dans la cabane du braconnier (visible sur ce graphique représentant le débit vidéo). Ce qui génère un nombre important d'artefacts de compression dans les basses lumières, tels des macro-block disgracieux. Leur visibilité et la gêne occasionnée dépendront des réglages du niveau de noir et du gamma de votre diffuseur. Dommage, sans ce cela cette édition aurait été parfaite car la restauration montre une certaine qualité d'ensemble assez satisfaisante.

Son

Restaurée par L.E Diapason, cette bande sonore assez austère et naturaliste se distingue par une présence très discrète de la musique (un peu de Monteverdi ici ou là). De la même manière que Jacques Rivette, Robert Bresson n'apprécie guère la musique comme élément de soutien à la dramaturgie. Le mixage renforce les ambiances de manière ostentatoire (les bruits de sabots sur le sol, les objets que l'on déplace), tout ceci est habituel dans le cinéma de Bresson et la restauration sonore élimine les outrages du temps tout en prenant garde de ne pas modifier l'oeuvre originale.

Suppléments

Au hasard Bresson (30 min - HD avec upscale)
Fabuleux document tourné en 1966 sur les lieux du tournage de Mouchette par deux réalisateurs d'origine allemande, Hans Stempel et Martin Ripkens. A la manière des documentaires des frères Maysles, une caméra suit Robert Bresson durant le tournage du film, aussi bien lors des prises de vues que lors des moments intimes pendant les pauses déjeuner au catering. Ces scènes sont entrecoupées d'interventions de Bresson devant la caméra, mais sans la présence d'un interviewer. Il aborde la direction d'acteurs, en particulier sa manière de diriger les comédiens non professionnels, il avoue également ne pas apprécier les storyboards et préfère l'improvisation même si le découpage de ses films est toujours très précis. Les  scènes de répétition ou de mise en place sont les plus intéressantes, ainsi ce moment étonnant où Robert Bresson dirige Mouchette alors qu'elle doit se lever et s'appuyer sur un mur : le geste est dirigé de manière très précise par le réalisateur, jusqu'à préciser la direction du regard de la comédienne. Puis Bresson regarde dans le viseur de la caméra et donne ses instructions au cadreur pendant que l'assistant prend des mesures au décamètre pour affiner la mise au point de la caméra. Ce plan a priori anodin est répété plusieurs fois, jusqu'à ce que le réalisateur soit satisfait. Ce document est essentiel car très révélateur des méthodes de travail de Robert Bresson.


Entretien avec Jacques Kebadian (22 min - HD)
Jacques Kebadian a été assistant réalisateur sur trois films de Robert Bresson. Dans cet entretien tourné en 2019, il évoque dans un premier temps son itinéraire au cinéma. Après des études à l'IDHEC (l'institut des Hautes Etudes Cinématographique créé par Marcel L'herbier), il devient monteur de Bonne nuit les petits, célèbre série télévisée créée par Claude Laydu, qui fut l'interprète principal du Journal d'un curé de campagne de... Robert Bresson. C'est donc par l'intermédiaire de Claude Laydu que Jacques Kebadian est destiné à devenir premier assistant du cinéaste pour Au hasard Balthazar puis Mouchette. Jacques Kebadian était donc un témoin privilégié du tournage de ces deux films, qu'il évoque de manière précise afin de mieux nous faire comprendre les méthodes de travail du réalisateur de Mouchette.

Entretien avec Michel Estève (22 min - HD)
Michel Estève est un critique cinématographique et littéraire, spécialiste de Georges Bernanos (l'auteur du roman dont le film de Robert Bresson est l'adaptation). Il se livre ici à une analyse très pointue de leur oeuvre commune (littéraire et cinématographique donc), pour nous permettre de mieux comprendre ou appréhender les thématiques abordées par Mouchette, par deux hommes profondément marqués par le catholicisme. Estève nous rappellle que si Mouchette est l'adaptation d'une oeuvre littéraire, c'est à la peinture que Bresson fait appel pour inspirer visuellement son film. Il faut écouter Michel Estève pour comprendre ce que ce cinéma peut avoir de fascinant derrière cet aspect formel austère et exigeant.

Bande-annonce (2 min - HD)
Cette bande-annonce, réalisée par Jean-Luc Godard en 1967, a été entièrement restaurée en 2K par le laboratoire Eclair.


En savoir plus

Disc Label: MOUCHETTE
Disc Size: 38,684,277,310 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00000.MPLS
Size: 21,744,570,624 bytes
Length: 1:21:23.916
Total Bitrate: 35.62 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29812 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1837 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1928 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 9.744 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 7 avril 2020