Menu
Test blu-ray

Max et les ferrailleurs

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 1 / 3 / 2020

Image

Déception. Alors que StudioCanal restaure depuis plusieurs années une partie de son catalogue en 2K et 4K, on était en droit d'espérer que cette première sortie HD d'un des meilleurs films de Claude Sautet soit l'occasion d'upgrader la seule édition du film disponible en vidéo jusqu'à présent, un DVD paru en 2001 et réédité plusieurs fois depuis. Il est indiqué en début de film (de manière peu précise, d'ailleurs) que ce master est issu d'un nouvel interpositif tiré du négatif restauré pour "certains plans" par les laboratoires Eclair. Cet interpositif 35mm a ensuite été nettoyé numériquement par le laboratoire VDM. Aucune précision sur l'année des travaux, et pour cause : nous pensons que VDM a "simplement" rattrapé un vieux scan (peut-être effectué par Eclair), ce qui expliquerait la texture datée des images et les rendus parfois peu homogènes des sources complémentaires. La définition reste d'une efficacité modeste mais (heureusement) présente, avec des contours honnêtes, sans plus. On constate une baisse de piqué assez nette durant certaines scènes ou plans (parfois truqués). Le grain est également un peu épais, altérant un niveau de détail acceptable et logiquement mieux renforcé pour les gros plans. La copie est assez stable et globalement très propre. Les contrastes sont assez équilibrés, avec des noirs parfois bien soutenus, tandis que l'étalonnage souvent froid ne choque pas outre mesure. On tiquera davantage sur certains raccords d'étalonnage un peu voyants. Du mieux par rapport aux précédents DVD, mais il reste encore des progrès à faire...

DVD StudioCanal (2001/2005) vs. Blu-ray StudioCanal (2020) : 1 2 3 4 5 6 7

Son

La bande-son a été restaurée par VDM. Le rendu est très correct, sans souffle ou saturations des voix. L'ensemble a été correctement nettoyé et l'on ne relève pas de traces d'usures, scratches ou distorsions. La musique, les voix et les ambiances sont assez bien équilibrées.

Suppléments

Cette édition de Max et les ferrailleurs semble un brin bâclée par le géant StudioCanal et trahit peut-être un dernière période de sursaut cinéphile avant l'abandon progressif du Blu-ray. L'éditeur semble privilégier le support physique pour ses titres les plus porteurs dans des rééditions UHD 4K, plus haut de gamme et au succès croissant, au détriment du "simple" catalogue qui n'apparaît qu'au gré de petites salves annuelles chez la Fnac, octroyées aux derniers cinéphiles collectionneurs de Blu-ray. Cette impression est accentuée par un service minimum constaté du côté des suppléments, présents au petit bonheur la chance. Max et les ferrailleurs fait partie des mauvais élèves de cette salve de mars 2020 puisqu'en plus d'un master daté, et sans parler du menu réduit à sa plus simple expression, on ne trouve aucun supplément, pas même une bande-annonce. Il y avait pourtant de quoi faire, si l'on en juge par les compléments du premier DVD sorti en 2001...

En savoir plus

Taille du Disque : 28 377 737 276 bytes
Taille du Film : 28 295 061 504 bytes
Durée : 1:52:20.458
Total Bitrate: 33,58 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29999 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1849 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 26,252 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 26 mars 2020