Menu
Test blu-ray

Les Voyages de Gulliver

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 15 / 11 / 2019

Image

En prolongeant sa collection Ray Harryhausen, Sidonis réédite pour la première fois en France Les Voyages de Gulliver depuis l'époque de la VHS. Et cela tombe plutôt bien puisque le film a été minutieusement restauré en 4K par Sony, il y a trois ans, et édité dans la foulée aux Etats-Unis (chez Twilight Time) puis en Angleterre (chez Indicator). Le rendu est donc optimal, avec une belle définition et un niveau de détail soutenu. Signalons que les nombreux plans truqués (fondus, surimpressions, incrustations...) se remarquent immédiatement par une texture plus épaisse, conséquence du process de fabrication imposant une perte de génération, un défaut natif impossible à corriger. Les images sont d'une grande stabilité et d'une impeccable propreté, la colorimétrie est plutôt efficace, avec une palette variée, vive et saturée, associée à des contrastes bien équilibrés. Un grain fin texture l'ensemble, il n'a pas été lissé ou atténué par un encodage hasardeux (ici invisible). Une très belle restauration.

Un bémol, malheureusement : que Sidonis ait choisi le master au format 1.78, qui remplit entièrement l'écran 16/9, au lieu de préférer le format 1.66 original, avec de petites bandes noires sur les côtés, tel que le film a été conçu - et qui est proposé dans les éditions anglo-saxonnes. Bien dommage pour les puristes, même si la différence reste minime (petite perte d'informations en haut et bas de cadre, pour le format 1.78).

Son

La version originale mono est de très bonne facture : belle dynamique, du détail, grande propreté et aucune trace d'usure. Vraiment rien à redire de cette restauration tout aussi efficace pour le son que pour l'image. La version française est, par contre, beaucoup plus datée et n'a pas subi de lifting aussi performant. Si le souffle a été gommé, l'ensemble apparaît tout de même très couvert, avec un spectre considérablement réduit, beaucoup moins ample et sans basses fréquences efficaces (dommage pour la musique de Bernard Herrmann).

Suppléments

Le film est présenté dans un beau digibook, au visuel de la collection Ray Harryhausen initiée par Sidonis cette année. Il contient L'odyssée cinéma de Jonathan Swift, un livret de 24 pages signé Marc Toullec. C'est un titre un peu trompeur, en fait, puisque le journaliste ne fait malheureusement que survoler les différentes adaptations du roman original, édulcorées et réduites aux chapitres les plus spectaculaires, à l'exception du téléfilm produit en 1996, et ne développe même pas un paragraphe suffisant sur le dessin animé des frères Fleischer présenté en supplément du Blu-ray. Toullec s'attarde essentiellement sur le film de Jack Sher, les origines d'un projet lancé pour NBC puis développé en comédie musicale avec Danny Kay, avant d'être repris par la Columbia et le producteur Charles H. Scheer. Toullec évoque pas mal les effets spéciaux du maître Ray Harryhausen, pourtant réduits au minimum dans le film, raconte les prises en trompe-l'oeil ou le "sodium backing process", les contraintes budgétaires ou le tournage à Londres et en Espagne. Une contextualisation sommaire mais correcte.

Les voyages de Gulliver (77 min - 1080p)
Le film est surtout accompagné d'un supplément de choix qui ravira les amateurs des frères Fleischer puisqu'il s'agit de leur long-métrage d'animation, sorti sur les écrans américains en 1939. Réalisé en réponse au Blanche-Neige et les sept nains de Disney, il s'agit du deuxième long-métrage d'animation produit par un studio, ici la Paramount. Le récit en reste à l'épisode lilliputien et peu fidèle au livre. Par contre, c'est un époustouflant livre d'images, impressionnant dans la fluidité de l'animation, la stylisation des décors et avec un beau sens du gigantisme. On reste néanmoins en terrain familier des productions Fleischer avec le design rondouillard et expressif des Lilliputiens qui rappellent leur courts-métrages.


Sidonis reprend la restauration initiée par Thunderbean Animation pour leur Blu-ray sorti en 2014. Et même s'il reste encore quelques impuretés (petites pulsations, rayures, infimes salissures), elles restent largement négligeables dans un ensemble à la tenue très correcte. Le scan HD a été effectué à partir de diverses sources 35mm, et conserve les coin arrondis de la projection d'origine. Il est plutôt réussi grâce à une stabilisation efficace des photogrammes et un beau respect du Technicolor. Sidonis propose là aussi des conditions de visionnage tout à fait confortables. Le dessin animé est proposé en version originale et dans une VF plus récente, avec les voix de Roger Carel, Pierre Tornade ou Gérard Hernandez...

En savoir plus

Taille du Disque : 47 643 010 616 bytes
Taille du Film : 26 441 453 568 bytes
Durée : 1:38:40.956
Total Bitrate: 35,73 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,90 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29902 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1993 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1813 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,415 kbps
Subtitle: French / 26,555 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 23 décembre 2019