Menu
Test blu-ray

Les Incorruptibles

BLU-RAY - Région All
Paramount
Parution : 19 / 11 / 2009

Image

Ce master HD a maintenant onze ans, et appartient à cette catégorie de transfert initiée par le studio Paramount que l'on peut qualifier de ratée. Ce film de Brian De Palma possède une certaine notoriété, donc on peut espérer voir débarquer prochainement un nouveau transfert 4K. Non pas que ce Blu-ray soit une honteuse catastrophe, mais la photographie de Stephen H Burum mériterait un peu plus d'égards que ce télécinéma HD très inégal où les plans aux contours grossièrement accentués alternent avec les plans passés aux réducteurs de bruit, ou parfois les deux en même temps. La colorimétrie et la gestion des contrastes sont correctes dans l'ensemble malgré une saturation excessive sur certains plans. La compression AVC montre quelques faiblesses par instant, avec un grain (lorsqu'il y en a) qui paraît figé et mouvant autour des personnages de manière peu naturelle ; en 2009, ce codec n'était pas encore totalement maîtrisé.

Son

La version originale DTS ES 6.1 est la plus dynamique, c'est aussi la plus variée en termes d'effets sonores avec une pointe d'exubérance dans le placement de ces effets dans l'espace sonore. Le mixage de la piste Dolby Digital EX 5.1 anglaise est plus sobre mais nettement moins démonstratif, tout comme la version française d'époque proposée également en Dolby Digital EX 5.1.

Suppléments

Les suppléments proposent quatre featurettes tournées en 2004 et entièrement sous_titrées en français :

La scénario, la distribution (18 min - SD)
Ce document mélange des interviews de Brian De Palma, du producteur Art Linson tournées en 2004, et des entretiens avec les comédiens réalisés au moment du tournage du film. Après deux échecs commerciaux consécutifs, Brian De Palma explique avoir eu l'opportunité de renouer avec le succès grâce à ce scénario écrit par David Mamet et proposé par le studio Paramount. De son côté, le producteur Art Linson explique que c'est après avoir vu Silverado qu'il eut l'idée de proposer à Kevin Costner le rôle d'Eliot Ness. En fait, dans ce document l'écriture du scénario est vite éludée, et c'est dommage car on aurait aimé avoir quelques précisions de la part du scénariste David Mamet. Ce module s'attarde donc longuement sur l'imposant casting du film ; certes, on les aime bien tous ces comédiens, mais le cinéma c'est aussi autre chose que des histoires de cachet de stars.


Les anecdotes de tournage (17 min - SD)
Dans ce module, on appréciera les interventions du chef opérateur Stephen H Burum qui aurait souhaité tourné le film en noir et blanc, ce qui sans surprise ne lui fut pas accordé par la production. Puis il enchaîne sur un intéressant exposé sur l'utilisation de l'espace et du cadre mais qui s'interrompt très vite pour laisser la place à différents intervenants ayant participé à la réalisation du film. Ceux ci évoquent la difficulté de reconstituer le Chicago des années 30 en décors naturels alors que la ville était constituée essentiellement de bâtiments modernes au moment du tournage. Cette partie se termine sur quelques anecdotes de tournage racontées par Sean Connery et Charles Martin Smith.

Réinventer le genre (14 min - SD)
Dans ce module, Brian De Palma aborde le film de gangsters de manière générale, il juge le genre éculé mais admet qu'il est à l'origine de nombreux grands films. Son souhait en réalisant Les Incorruptibles était donc de dépoussiérer le genre tout en s'inspirant de ses glorieux aînés. Ainsi la scène d'action qui se déroule à la frontière canadienne serait d'inspiration fordienne. Charles Martin Smith et Kevin Costner interviennent à nouveau pour nous raconter le tournage de cette scène épique. Mais une fois de plus, c'est Stephen H Burum qui parvient le mieux à capter notre attention en évoquant deux scènes clés du film qu'il juge caractéristiques du cinéma de De Palma, celle de l'assassinat du personnage de Sean Connery et celle de la gare de Chicago. On apprend à ce sujet que le scénario de Mamet prévoyait une collision entre deux trains, cette scène fut remplacée par celle du landau dans l'escalier pour des raisons de budget. La dernière partie de ce module évoque l'un des personnages les plus réussis du film, le gangster en costume blanc joué par Billy Drago, acteur méconnu décédé l'année dernière.

Le classique (6 min - SD)
Dans ce dernier module assez court, les mêmes protagonistes évoquent l'accueil triomphal du film à sa sortie et s'accordent tous pour vanter les mérites d'Ennio Morricone et son important travail sur la musique du film qui participe, selon eux, grandement à sa réussite artistique. Puis le producteur Art Linson conclue platement sur le succès commercial des Incorruptibles.


Les hommes, bande-annonce promotionnelle (5 min - SD)
Il s'agit en fait d'une featurette promotionnelle tournée en 1987 et probablement destinée à la télévision ou à l'exploitation en VHS, qui mélange des extraits du film (recadrés en 1.33) et des interviews réalisées sur le tournage de Kevin Costner et Sean Connery. Ce sont ces mêmes interviews qui sont reprises dans les précédents suppléments. Celui-ci n'est donc pas d'un réel intérêt...

Bande-annonce cinéma (5 min - HD)
Cette bande-annonce est proposée en HD mais au mauvais format, cependant ce transfert vidéo est bien plus convainquant que celui proposé pour le film. Un comble...

En savoir plus

Disc Title: The Untouchables - Special Collector's Edition
Disc Label: THE_UNTOUCHABLES__SCE
Disc Size: 41,150,080,226 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00001.MPLS
Size: 35,124,959,232 bytes
Length: 1:59:27.160
Total Bitrate: 39.21 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 32983 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / Dolby Digital EX Audio / 5.1-EX / 48 kHz /   640 kbps / DN -27dB
Audio: English / DTS-ES Audio / 6.1-ES / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit
Audio: French / Dolby Digital EX Audio / 5.1-EX / 48 kHz /   640 kbps / DN -27dB
Audio: German / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz /   224 kbps / DN -27dB / Dolby Surround
Audio: Italian / Dolby Digital EX Audio / 5.1-EX / 48 kHz /   640 kbps / DN -27dB
Audio: Spanish / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz /   224 kbps / DN -27dB / Dolby Surround
Subtitle: English / 28.916 kbps
Subtitle: English / 29.764 kbps
Subtitle: French / 25.025 kbps
Subtitle: German / 24.287 kbps
Subtitle: Italian / 27.603 kbps
Subtitle: Spanish / 25.797 kbps
Subtitle: Dutch / 22.269 kbps
Subtitle: Danish / 26.340 kbps
Subtitle: Finnish / 24.641 kbps
Subtitle: Norwegian / 22.382 kbps
Subtitle: Portuguese / 26.265 kbps
Subtitle: Swedish / 19.168 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 18 mai 2020