Menu
Test blu-ray

Les Fraises sauvages

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 25 / 2 / 2014

Image

Les Fraises sauvages a été restauré en 2K en 2012 par la Svensk Film à partir du négatif original. Le master utilisé par Studiocanal est identique à celui édité par Criterion, sans dégrainage, ni recadrage ou modification de gamma (contraste). Cette restauration est comme les précédentes : somptueuse, et elle rend  obsolète l'édition DVD Opening sortie il y a quelques années. L'image surexposée est un procédé récurrent chez Ingmar Bergman, ainsi la séquence de rêve au début du film est caractérisée par un contraste très élevé, le blanc est uni et saturé, le noir profond, sans matière. Passé cette séquence, l'image devient plus naturelle, avec des niveaux de gris nuancés et un grain fin très doux. Ce travail sur l'image est bien sûr volontaire, et cette restauration ainsi que la qualité du Blu-ray font que nous pouvons enfin lire le film sans perdre ces nuances. Cela n'est même pas une question de définition en plus ou en moins, mais juste une question de respect des choix artistiques. On regrettera juste, si l'on compare ce disque avec le Blu-ray Criterion, une compression qui accuse certaines limites. Ainsi, le grain parait altéré sur quelques plans ; cela n'est visible qu'en image arrêtée, en lecture la compression du film n'est pas une gêne et cette altération du grain est peu perceptible. Sans doute, l'utilisation d'un Blu-ray double couche aurait permis une meilleure gestion du grain.

Vous pouvez retrouver les informations statistiques sur ce Blu-ray ainsi que les captures comparatives vers le lien ci-dessous :
Captures et statistiques

Son

La VO suédoise est de la même veine que l'image : claire, dynamique et sans défauts. Les sons, notamment les bruitages, ont beaucoup d'importance chez Bergman, le cinéaste les utilise énormément pour créer une ambiance ou accentuer certains effets. A noter la présence d'une VF d'époque d'assez bonne qualité mais qui, je trouve, trahit le film par le jeu des acteurs et les intonations.

Suppléments

Un jeu de rêves (45 min -  SD)
Un essai de Windfried Gunther, soit une intéressante analyse filmique qui s'apparenterait plutôt à un commentaire audio, mais sans la spontanéité ni l'improvisation qui caractérisent en général l'exercice. Les séquences de rêves sont bien évidemment les plus analysées, avec son lot d'interprétations psychanalytiques.

Interview de Bibi Andersson (17 min.- SD)
Dans cet entretien datant de 2006, l'actrice suédoise revient sur son travail avec Ingmar Bergman, sa relation avec Victor Sjöström et son double rôle de Sara dans Les Fraises sauvages.

Cette édition est également accompagnée d'un livret de 20 pages, que l'éditeur ne nous a pas envoyé.

Je profite également de l'occasion pour remonter vers l'éditeur le fort mécontentement de nos lecteurs concernant le choix de la police de caractères utilisée pour le titre du film sur la jaquette.

Par Jean-Marc Oudry - le 27 février 2014