Menu
Test blu-ray

Les Envoûtés

BLU-RAY - Région All
Wild Side
Parution : 4 / 11 / 2015

Image

Wild Side reprend ici la même source utilisée pour le Blu-ray Twilight Time, sorti il y a tout juste un an aux USA. C'est un master MGM qui n'est pas tout neuf mais qui propose néanmoins des conditions de visionnage assez bonnes. On sent, dans les plans larges, une petite limitation du niveau de détail, un trait et un grain un peu plus épais ainsi qu'une légère accentuation des contours. Mais dès qu'il s'agit de gros plans ou de plans rapprochés, l'image devient sensiblement plus précise : la définition est accrue et le grain plus fin. On appréciera alors un rendu HD plus convaincant, à la texture argentique mieux respectée, en notant toutefois que le film semble toujours étalonné pour une exploitation vidéo (et non avec le respect du rendu pellicule), avec des couleurs parfois flashy et très saturées, par exemple dans les scènes sombres. On saluera, en revanche, la très bonne tenue des contrastes, aux noirs profonds. Signalons enfin que le débit vidéo est assez moyen et que les plus observateurs pourront deviner quelques limites d'encodage très ponctuelles (encore plus flagrantes sur le supplément avec Philippe Rouyer).

Son

Présentées en DTS-HD Master Audio, les deux pistes stéréo reprennent les mixages d'origine aux rendus honnêtes, clairs, équilibrés et sans souffle ou traces d'usure. Le doublage français souffre d'une légère réverbération sur les voix, pouvant donner un sentiment d'artificialité.

Suppléments

Manhattan Vaudou (26 min - 1080i)
Philippe Rouyer revient sur Les Envoûtés à travers des commentaires qui pourraient presque composer un intéressant portrait de John SchlesingerAvec sa verve habituelle, mais toujours habité par une sincère passion pour le cinéma, l'enseignant et critique resitue le film dans la filmographie du réalisateur, enchaîne les analyses souvent pertinentes et développe l'idée de dualité qui a séduit ce "cinéaste au regard décalé", intéressé par "la menace au coeur du quotidien". Rouyer évoque autant la Santeria que l'accueil critique de l'époque, le travail de Mark Frost (futur co-auteur de la série Twin Peaks) ou le naufrage de Schlesinger avec l'échec cuisant de sa comédie Honky Tonk Freeway.

On trouve également la bande-annonce du film (1 min 50 - SD)



 

Par Stéphane Beauchet - le 24 novembre 2015