Menu
Test blu-ray

Les Croix de bois

BLU-RAY - Région All
Pathé
Parution : 12 / 11 / 2014

Image

Un an après Les Misérables, Pathé nous propose en Blu-ray l'autre oeuvre majeure du cinéaste français Raymond Bernard, Les Croix de bois. Ce film de guerre est sorti en 1932 dans deux montages différents, la version nationale et la version internationale. C'est cette dernière qui a été le plus souvent exploitée ces dernières décennies, notamment par Criterion pour son coffret DVD consacré à Raymond Bernard paru en 2007. Pathé a donc souhaité restaurer la version nationale, celle sortie en France en 1932. Le négatif de cette version ayant disparu, il a fallu le reconstruire à partir d'éléments disparates. Comme pour Les Misérables, ce travail a été confié au laboratoire de Bologne, l'Immagine Ritrovata. Les différences entre les deux montages montrent que certaines scènes du film ont été tournées avec deux caméras, avec des axes et des cadrages différents. Aussi, des prises alternatives ont été utilisées d'une version à l'autre.

Les éléments originaux ont été scannés et restaurés en 4K, le film est proposé dans son format d'exploitation d'origine en 1.20. Au début du cinéma sonore, les pistes optiques prenaient plus de place sur la pellicule 35 mm, c'est la raison pour laquelle le ratio de l'image était moins grand. Le travail de restauration a essentiellement consisté à nettoyer les poussières, effacer les rayures, corriger les instabilités de l'image, corriger les fluctuations de luminosité, rendre homogène l'étalonnage des différentes sources utilisées. Le grain est préservé et le faible contraste, caractéristique des films de l'époque, n'a pas été modifié. Certains éditeurs comme Criterion ne se gênent pas pour contraster l'image, pourtant il ne leur appartient pas de le faire, pas plus que de modifier la température de couleur ou de dégrainer l'image pour la rendre plus acceptable à nos contemporains. Il est évident que pour cette restauration, l'Immagine Ritrovata est d'une intégrité exemplaire.

Le film est proposé sur un Blu-ray double couche encodé en AVC avec un débit très élevé, la cadence image est de 24 Hz. La compression est excellente, le banding est quasiment absent malgré les nombreux fondus au noir et le faible contraste. Le piqué est souvent impressionnant. Une réussite totale, donc.

Son

La prise de son de l'époque ne facilite pas toujours la compréhension de certains dialogues, et le choix a été fait de ne pas dénaturer cette bande sonore en cherchant à trop l'améliorer. Malgré cela, la dynamique et la précision des explosions impressionnent lors des scènes de bataille. Raymond Bernard et ses techniciens ayant beaucoup travaillé le réalisme de celles ci pour accentuer la tension dramatique. Si vous possédez une installation sonore conséquente, vous serez surpris. Tout en précisant que le mixage reste mono mais réparti sur les enceintes droite et gauche. Cette restauration prouve qu'il n'est donc pas forcément nécessaire de remixer en 5.1 une bande-son pour qu'elle soit efficace. Une piste Audiovision est proposée : une voix off mixée avec la bande-son du film décrit ce qu'il se passe à l'écran.

Suppléments

Un DVD est consacré à une belle série de supplémentsLe premier est une intéressante rencontre de 31 minutes entre le célèbre historien Marc Ferro et Laurent Veray, historien du cinéma et spécialiste des films sur la Guerre 14-18. L'échange est riche et pertinent, il offre une lecture du film à travers des regards d'historiens, mais aussi de spectateurs sensibles, sachant faire partager leur engouement pour le film.

Le deuxième supplément, la restauration, retrace en 23 minutes, et dans le détail, tout le travail de restauration réalisé par les équipes de l'Immagine Ritrovata à Bologne.

Une troisième entrée est consacré entièrement au son : Les Croix de Bois, une aventure sonore. En 11 minutes l'universitaire Martin Barnier (Université lumière Lyon 2) donne les clés pour comprendre l'importance historique du film, avec son utilisation très élaborée du son, sur le plan technique et formel. Un petit bonus très précieux.


Le DVD propose aussi des archives - des interviews de Raymond Bernard et Roland Dorgelès (11 min et 5 min) - ainsi que des Actualités Pathé - le cinéma au service de la paix et présentation du film à Genève en 1933 (2 min 25 au total)D'un intérêt moindre quant à l'appréciation du film, ces bonus ont surtout valeur de témoignage.

Viennent ensuite deux documentaires, La Guerre d’André (24 min) et Les Dessous de Barrère (11 min), indirectement rattachés aux Croix de bois, retracent en plusieurs modules les parcours du photographe André Schnellbach, appartenant comme Dorgelès au 39e Régiment d'infanterie, et d’Adrien Barrère, le célèbre affichiste de la belle époque, qui croqua la Grande Guerre.

On trouve enfin une galerie photos et la bande-annonce en HD.


Cette édition est accompagnée d'un livret de 44 pages contenant les mémoires du cinéaste, des lettres de Roland Dorgelès à Raymond Bernard, une analyse des différentes versions du scénario et le texte de Laurent Véray : Filmer la guerre à hauteur d’hommes

Par Jean-Marc Oudry - le 11 novembre 2014