Menu
Test blu-ray

Les Bas-fonds

BLU-RAY - Région B
Wild Side
Parution : 3 / 5 / 2017

Image

Tributaire du matériel existant, Wild Side n'a, une fois de plus, pas pu faire de miracle pour sa collection Kurosawa, les années Toho, en présentant Les Bas-fonds pour la première fois en Blu-ray depuis l'édition japonaise de 2009. Reprenant sans doute le même master, daté, l'éditeur ne peut proposer qu'un résultat imparfait, clairement en deçà des exigences techniques attendues pour un Blu-ray en 2017. L'image est ainsi insuffisamment détaillée, avec des textures qui se cherchent encore, un trait doux et un grain parfois abondant mais comme figé, estompé par des filtres. C'est aussi le retour des noirs trop denses (une spécialité de l'éditeur depuis quelques temps) qui font perdre beaucoup de subtilités à la photographie d'origine (il faut bien le dire, déjà pas spécialement bien traitée par le scan HD au départ). Cela aurait peut-être pu tempérer les pulsations de contraste, permanentes et peu discrètes, dues à l'état imparfait de la copie utilisée pour cette restauration, mais il n'en est rien : de nombreux plans, désormais très sombres, perdent en subtilité. Si cette édition est donc largement améliorable, niveau image, précisons quand même qu'il y a un gain très net en qualité par rapport à ce qui était disponible en France jusqu'à présent.

Son

La bande-son a visiblement été restaurée. Si des défauts minimes de matériel persistent encore (légères saturations, sifflantes ponctuelles), l'ensemble a été nettoyé de l'usure la plus importante. On ne relève pas de craquements ou de souffle, les voix sont claires, les ambiances correctement restituées.

Suppléments

Le film est présenté, comme pour toute la collection, dans un très beau digibook comprenant un Blu-ray et un DVD. On trouve un livret de 66 pages dont une quinzaine sont écrites par Frédéric Albert Levy, ancien journaliste à Starfix et auteur de livres sur le cinéma. Il livre une présentation des Bas-fonds et une analyse de la pièce originale de Gorki, soulignant "la démarche analogue" de "noirceur excessive." Il tente d'expliquer la théâtralité assumée du réalisateur, jusque dans la préparation et les répétitions, pour "un thème qui, dans son essence même, était théâtral." Il remarque le "temps immobile, presque carcéral" et le réalisme matériel et psychologique de cette adaptation. Le livret contient une belle surprise avec un entretien du comparse Christophe Gans, ancien de Starfix lui aussi, qui parle sur 7 pages des Bas-fonds"un objet définitivement paradoxal", "considéré comme un film mineur d'abord parce qu'il n'était pas exotique." Entre diverses analyses passionnantes, il livre un mode d'emploi pour regarder le film : "Tout s'éclaire si l'on fixe son attention sur un ou deux personnages à la fois. On aura alors la surprise de découvrir à chaque vision un film différent, toujours plus passionnant."

Un seul supplément accompagne le film (en Blu-ray uniquement), mais il est de taille. Kurosawa par Charles Tesson (1 h 08 - 1080i) est un numéro de FilmoMag (produit pour le site de VOD FilmoTV), dans lequel le journaliste Alex Masson s'entretient avec Charles Tesson pendant plus d'une heure. Le critique et historien, spécialiste d'Akira Kurosawa et intervenant régulier pour les éditions Wild Side, entre autres, est interrogé sur la filmographie du cinéaste à travers une dizaine de films proposés à la location par le site, de L'Ange ivre à Dodeskaden. Tesson revient sur l'oeuvre "hétérogène" de Kurosawa, le cinéaste "qui a le mieux exprimé la folie contradictoire du Japon du XXe siècle" avec un "cinéma moral et éthique." Une excellente entrée en matière pour la collection Toho de Wild Side grâce à un connaisseur érudit.

En savoir plus

Taille du Disque : 46 981 847 736 bytes
Taille du Film : 31 221 288 960 bytes
Durée : 2:05:06.540
Total Bitrate: 33,27 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,65 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29657 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Japanese / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1905 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 30,155 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 6 juin 2017