Menu
Test blu-ray

Les Aventures de Rabbi Jacob

BLU-RAY - Région B
TF1 Vidéo
Parution : 25 / 9 / 2019

Image

Après un retard d'un an, Les Aventures de Rabbi Jacob sort enfin dans un luxueux coffret avec une nouvelle restauration 4K pour l'image et agrémenté de nombreux suppléments. Nous ne disposons pas d'informations précises sur la restauration, elle est assez récente car le film a bénéficié d'une ressortie salle en DCP. L'image est stable et l'ensemble a été plutôt bien nettoyé. Cependant, le piqué et la profondeur de champ déçoivent un peu, de même que l'étalonnage très neutre. En comparaison avec l'édition Blu-ray de 2008, on pourrait presque trouver le piqué inférieur, mais l'ancien transfert a clairement bénéficié d'une accentuation des contours pour le moins artificielle comme l'attestent les cinq comparaisons accessibles via les liens ci-dessous.

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3  Comparatif 4  Comparatif 5

Le grain est relativement fin mais l'encodage ne favorise pas vraiment le rendu des textures. Les contrastes sont corrects et un peu moins appuyés que l'ancien master qui saturait un peu dans les hautes lumières. Pour ce qui est de l'étalonnage, nous avons une préférence pour les carnations de l'ancien transfert. En outre, la saturation chromatique de la nouvelle restauration est un peu trop excessive, mais il s'agit là d'une préférence très subjective.

Son

En 2008, Les Aventures de Rabbi Jacob était édité en Blu-ray avec comme seule piste sonore un remixage 5.1 du mono d'origine. Ce mixage a été abandonné pour cette nouvelle édition au profit d'une restauration du mixage mono d'origine. Cette piste a été parfaitement nettoyée et propose une dynamique tout à fait probante avec des dialogues clairs, et une précision assez étonnante pour la musique de Vladimir Cosma dans laquelle les instruments à cordes se détachent parfaitement et avec précision dans les aigus.

Suppléments

Souvenirs de tournage par Bernard Stora (31 min - HD)
Bernard Stora était assistant réalisateur sur Les Aventures de Rabbi Jacob, dans cette interview tournée en 2018 il parle de son travail et de sa relation avec Gérard Oury, homme courtois et apprécié de tous. Il évoque la reconstitution de la Rue des Rosiers à Saint-Denis et ce paradoxe étonnant : la figuration juive est jouée en partie par des gens d'origine maghrébine et probablement musulmane. Parmi d'autres révélations et sujets d'étonnement, il nous révèle que si Gérard Oury était un metteur en scène qui faisait beaucoup de prises (une vingtaine parfois), la scène de la danse ne nécessita que deux prises et fut tournée avec trois caméras. La première prise est celle qui a été conservée dans le film.

Il était une fois... les Aventures de Rabbi Jacob (52 min 02 - SD)
Nous retrouvons ici l'un des épisodes de la série Un film et son époque de Serge July, diffusée sur Arte il y a quelques années. Tourné en 2009 trois ans après le décès de Gérard Oury, cet épisode replace le film dans le contexte troublé de l'année 1973. Les Aventures de Rabbi Jacob sort en pleine guerre du Kippour. En France, un certain Jean-Marie Le Pen émerge sur la scène politique française. Cette comédie en apparence, Gérard Oury la voulait divertissante, elle devient aussi une oeuvre de réflexion sur la tolérance et le racisme. Pour évoquer le film nous retrouvons les deux coscénaristes, Danièle Thompson et le Rabbin Josy Eisenberg, mais aussi les comédiens Henri Guybet et Popeck. Le documentaire s'appuie également sur des interviews d'archives de Gérard Oury. Pour la partie historique, c'est l'historien Benjamin Stora qui est l'intervenant le plus régulier, ainsi que Serge July en voix off. L'ensemble est comme à l'habitude passionnant à écouter et regarder.



La joie de faire rire (27 min - SD)
Tourné en 2004, ce documentaire regroupe des entretiens avec Danièle Thompson, Henri Guybet et Popeck. Inévitablement, les souvenirs de tournage et autres anecdotes deviennent redondants avec le documentaire de Serge July. Parmi les éléments intéressants, on trouvera en illustration quelques pages annotées du scénario ainsi que quelques exemples du plan de travail journalier du film.

Louis de Funès "comique sérieux" (10 min 53 - 2004))
On retrouve les intervenants du précédent module pour évoquer le travail et la personnalité de Louis de Funès. Henri Guybet évoque un comédien exigeant avec lui-même, attentif à son image et à la critique, mais rassurant et attentionné avec ses partenaires, même avec des jeunes comédiens sans expérience venant du café-théâtre comme Guybet et Miou-Miou.


La musique complice (12 min - SD)
Vladimir Cosma évoque son travail sur Les Aventures de Rabbi Jacob, sa relation avec Gérard Oury pour un film où la musique tient une place importante, notamment pour  la célèbre scène de danse, il nous explique que ce thème n'est pas une création de sa part mais qu'il s'est inspiré d'un thème hassidique existant par souci d'authenticité.

Un contexte particulier (8 min - SD)
L'incontournable Daniel Thompson (co-scénariste du film et fille de Gérard Oury) revient sur l'accueil du film et le contexte politique explosif d'alors (la guerre du Kippour). Elle nous explique le souhait de son père de faire un film sur la tolérance et l'acceptation de l'autre au travers d'une comédie.

Bande-annonce originale (3 min - SD)

Un livre de 76 pages rédigé par Gilles Gressard
La préface de Danièle Thompson aurait été écrite en juin 2004 et ferait suite à un bel article de Philippe Lançon publié dans le journal Libération en avril de la même année. Cet article était assez élogieux pour le film de Gérard Oury, celui-ci en fut très touché car la presse n'était pas très tendre pour ses films à cette époque. Onze ans plus tard, ce même Philippe Lançon sera grièvement blessé lors de l'attentat du siège de Charlie Hebdo, victime de cette même intolérance que Les Aventures de Rabbi Jacob tentait de dénoncer à sa manière. La préface de Danièle Thompson reproduit l'intégralité de l'article de Lançon, rien que pour cela le livre mérite d'être lu. La suite, nous la devons à Gilles Gressard, journaliste de cinéma bien connu des cinéphiles et vidéophiles (Vidéo 7 ! L'un des ancêtres papier de DVDClassik). Si les suppléments vidéo de cette édition évoquent plus volontiers la thématique antiraciste du film et la personnalité de Louis de Funès, le livre, lui, est judicieusement plus centré sur la personnalité de Gérard Oury, ce qui lui évite les inévitables redondances. Le journaliste évoque la carrière de comédien puis du cinéaste et son départ pour la Suisse pour fuir le nazisme. Il développe également un étrange et dramatique événement rapidement évoqué dans les suppléments vidéo qui survint le jour de la sortie du film : le détournement d'un avion par la femme de Georges Cravenne (oui, le Georges Cravenne des Césars) : "La plus médiatisée de ces réactions fut le détournement d’un avion par Danièle Cravenne. Georges Cravenne, le fameux attaché de presse, plus tard fondateur et patron des Césars, était chargé de la promotion du film. Son épouse, Danièle, fragile psychologiquement, s’imagina que le film était pro-sémite et anti-arabe. Le jour même de la sortie, elle détourna un avion, menaçant de faire exploser l’appareil si le film n’était pas immédiatement retiré de l’affiche et interdit. L’avion finit par atterrir et la jeune femme fut abattue par les forces de l’ordre d’une balle en pleine tête."


 

En savoir plus

Disc Title: LES AVENTURES DE RABBI JACOB
Disc Label: LES_AVENTURES_DE_RABBI_JACOB
Disc Size: 37,109,587,291 bytes
Protection: AACS
Playlist: 00006.MPLS
Size: 24,592,158,720 bytes
Length: 1:35:19.166
Total Bitrate: 34.40 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29999 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz /  1796 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz /  1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz /   768 kbps / 24-bit
Subtitle: French / 0.581 kbps
Subtitle: French / 25.629 kbps

 

Par Jean-Marc Oudry - le 2 octobre 2019