Menu
Test blu-ray

Les Affranchis

BLU-RAY - Région A, B, C
Warner Home Video
Parution : 20 / 5 / 2015

Image

Les Affranchis est l'un des titres-phares de la Warner qui n'a pas hésité à en multiplier les éditions depuis l'époque du DVD. Un premier Blu-ray était paru en 2007 (c'est-à-dire aux tout premiers mois du support) avec un master aujourd'hui totalement dépassé : les techniques ont beaucoup évolué et c'est Martin Scorsese lui-même qui, cette fois-ci, a supervisé la fabrication de la restauration. Scanné en 4K, le résultat est juste impressionnant et ressemble enfin à un rendu cinéma fidèle. Globalement, aucune correction numérique exagérée n'est à signaler, tout a visiblement été fait pour respecter au maximum les caractéristiques d'origine : grain fin, excellents piqué et niveau de détail, copie immaculée, image stable, le tout soutenu par un taux de compression anormalement élevé pour les disques Warner (une sage décision qui semble perdurer depuis quelques temps). Le seul élément qui pourra être sujet à discussion est le nouvel étalonnage, radicalement différent des précédentes présentations du film en vidéo. Oubliez les nuances vert-jaune de l'ancien master, place à une colorimétrie à la palette plus réduite qui évolue vers le magenta. On constate également une densification des noirs et une nette perte de détail dans les zones très sombres. Des choix que l'on attribuera au réalisateur (surtout pour le niveau de contraste, assez poussé) mais qui semblent, encore une fois, assez cohérents avec un rendu pellicule (pour la colorimétrie). On notera une très légère montée de grain et un trait un peu plus épais dans les plans truqués (ralentis, images figées), ainsi que la présence d'un cache sur un billet d'avion (déjà visible sur le précédent Blu-ray) à 2 h 00 min 39.





Son

La version originale est proposée dans un nouveau mixage en DTS-HD Master Audio au rendu particulièrement précis et subtil. La majorité de la bande-son est assez posée, avec peu d'effets surround à signaler (sauf pour quelques bruitages percutants). Ce calme apparent s'explique par un choix de mixage visiblement assumé : les voix off sont plus présentes, légèrement sur-modulées par rapport au niveau général, qui apparaît donc un peu bas. La version française fait pâle figure à côté : une simple stéréo, exactement le même mixage que sur la précédente édition, au rendu plus compressé, plus simple. Ce sera l'occasion, pour certains, de réentendre Jean Benguigui doubler Joe Pesci...

Suppléments

Le film est présenté dans un fourreau cartonné contenant un boitier amaray, une lettre de Martin Scorsese sur le projet du film, ainsi qu'un livret de 38 pages (non dénuées de superlatifs) abordant notamment l'impact qu'a eu le film sur le public et sur toute une génération de cinéastes.

Warner compile ici l'ensemble des suppléments précédemment édités en DVD, à commencer par deux commentaires audio réunissant notamment des propos de Martin Scorsese, l'écrivain Nicholas Pileggi, les producteurs Irwin Winkler ou Barbara de Fina, Henry Hill, un agent du FBI ainsi que Ray Liotta, Joe Pesci et Lorraine Bracco. Aucun temps mort, des informations à foison : l'ensemble est très intéressant. Et rassurons les non anglophones : si les commentaires ne sont toujours pas sous-titrés (triste habitude de l'éditeur), beaucoup de détails ou d'anecdotes sont repris dans les documentaires qui suivent...


...à savoir deux making of rétrospectifs : En formation (30 min - SD - 4/3), datant de 2004, et Les gangsters de Scorsese (30 min - HD), seul complément spécialement produit pour cette édition. Détail heureux, ces deux documentaires évitent le plus souvent les redondances et parviennent même à se compléter. Outre les commentaires de Leonardo Di Caprio, Robert de Niro ou Harvey Keitel, ce sont surtout les explications (et la malice) du co-scénariste Nicholas Pileggi et les anecdotes du vrai Henry Hill (décédé il y a quelques années) que l'on pourra retenir, au-delà des méthodes de travail de Scorsese (son souci du détail, les improvisations), son utilisation de la musique ou les souvenirs des acteurs (Ray Liotta ou Paul Sorvino).


Affranchis (14 min - SD - 4/3) donne la parole à des réalisateurs célèbres (Frank Darabont, les frères Hugues, Richard Linklater ou Antoine Fuqua) qui livrent parfois des commentaires très pertinents sur le film.

Les gangsters du quotidien (8 min - SD - 4/3) pose un regard sur la crédibilité du film par rapport au monde mafieux, un univers qui fascine parce que "le pouvoir sans limite est attirant".

Maquettes de Martin Scorsese (5 min - SD - 4/3) s'arrête sur les notes et les croquis ajoutés par le réalisateur sur son scénario, avec une comparaison sur le résultat final.

Ennemis publics : l'âge d'or des films de gangsters (105 min - SD) est peut-être le supplément le plus intéressant de ce disque. Il s'agit d'un long et très sérieux documentaire qui raconte l'émergence d'un genre devenu rapidement populaire, notamment parce qu'il reflétait l'histoire contemporaine de l'Amérique. On retrouve nombre de spécialistes (Nicholas Pileggi, de nouveau, mais aussi les historiens Christopher Frayling, Drew Casper, Richard Schickel ou Rudy Behlmer pour ne citer que les plus connus) et quelques extraits d'interviews de réalisateurs célèbres (Mervyn LeRoy ou William A. Wellman) pour une évocation documentée, historique, sociologique autant que cinématographique, allant de l'âge du muet à aujourd'hui, mais s'arrêtant essentiellement aux années 1930 et 1940. On pourra regretter que le documentaire s'intéresse surtout aux productions Warner, studio précurseur du genre il est vrai, bien que certains films majeurs de la concurrence soient heureusement abordés (comme Scarface de Howard Hawks).


 

Le Blu-ray contient également la bande-annonce originale (1 min 30 - SD), non sous-titrée, ainsi que 4 cartoons dont la présence nous questionne encore : I Like Mountain Music (7 min - SD - 4/3), She Was an Acrobat's Daughter (9 min - SD - 4/3), Racketeer Rabbit (7 min - SD - 4/3) et Bugs and Thugs (7 min - SD - 4/3), deux aventures de Bugs Bunny.

En savoir plus

Taille du disque : 41 641 663 179 bytes
Taille du Film : 41 061 844 992 bytes
Durée : 2:25:20.712
Total Bitrate: 37,67 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 27,32 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27328 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 4000 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: German / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: Italian / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: Spanish / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: Portuguese / Dolby Digital Audio / 1.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB
Audio: Czech / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: Hungarian / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: Polish / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: Russian / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 448 kbps / DN -4dB
Audio: Thai / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: Turkish / Dolby Digital Audio / 1.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB
* Audio: Japanese / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
* Subtitle: Japanese / 28,255 kbps
Subtitle: English / 46,914 kbps
Subtitle: French / 36,742 kbps
Subtitle: German / 41,474 kbps
Subtitle: Italian / 42,032 kbps
Subtitle: Spanish / 38,432 kbps
Subtitle: Dutch / 35,558 kbps
Subtitle: Chinese / 39,111 kbps
Subtitle: Chinese / 36,865 kbps
Subtitle: Chinese / 37,007 kbps
Subtitle: Korean / 31,286 kbps
Subtitle: Spanish / 36,131 kbps
Subtitle: Portuguese / 39,040 kbps
Subtitle: Czech / 34,076 kbps
Subtitle: Greek / 34,701 kbps
Subtitle: Hebrew / 27,499 kbps
Subtitle: Hungarian / 42,091 kbps
Subtitle: Polish / 36,381 kbps
Subtitle: Portuguese / 37,307 kbps
Subtitle: Romanian / 38,294 kbps
Subtitle: Russian / 43,818 kbps
Subtitle: Thai / 36,599 kbps
Subtitle: Turkish / 39,936 kbps
* Subtitle: Japanese / 37,324 kbps
* Subtitle: Japanese / 38,419 kbps
* Subtitle: Japanese / 0,545 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 16 juin 2015