Menu
Test blu-ray

Le signe de la croix

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 25 / 9 / 2018

Image

La copie présentée est la version intégrale restaurée par UCLA il y a quelques années et présentée en DVD zone 1 par le studio Universal dans un coffret consacré à Cecil B DeMille. Cette version est la plus complète avec les séquences coquines et certaines scènes assez gore pour l'époque. Le film n'a pas bénéficié d'une restauration 4K comme c'est le cas pour Cléopâtre édité dans la même collection. L'image est quelque peu abîmée avec quelques rayures et points blancs. La définition est correcte sans plus, mais l'encodage s'avère d'excellente qualité. Nous pouvons tout de même constater une amélioration assez sensible de l'image par rapport au précédent DVD existant en consultant le comparatif ci-dessous. L'amélioration du piqué et de la précision est incontestable et le cadrage plus aéré au format 1.37, l'image du DVD paraissant zoomée. Le film se révèle assez granuleux et l'encodage assez respectueux et bien maîtrisé.

Comparatif 1  Comparatif 2

Son

Cette édition propose l'unique version originale sous-titrée en français et mixée en mono. Un peu de souffle par instant et quelques plops ne perturbent pas un ensemble assez consistant. Une restitution sonore de bonne qualité même si, comme il se doit pour un film de cette époque, le message sonore peut paraître un peu confus par instant.

Suppléments

Hormis la présentation du film par Jean-Pierre Dionnet, cette édition reprend tous les suppléments déjà présents sur celle de Cléopâtre.

Présentation du film par Jean-Pierre Dionnet (12 min - HD)
Le Signe de la croix est un film pour le moins audacieux, ce qui rend sa présentation aisée vu le potentiel de thèmes abordables : le code Hays, l'aspect pervers du film, le lesbianisme, le christianisme et le péplum, le casting remarquable (Claudette Colbert, Fredric March, et Charles Laughton), etc. Dionnet s'applique à la tâche avec humour et un certain détachement aussi, ce qui rend sa présentation agréable à suivre.

Cecil B. DeMille par Jean-Pierre Dionnet (10 min - HD)
Avec un ton amusé, Jean-Pierre Dionnet évoque la carrière d'un personnage haut en couleur mais ambigu. Cecil B. DeMille est décrit comme l'un des inventeurs de Hollywood, celui qui représentait le mieux la figure du réalisateur tout-puissant, bien avant que la théorie des auteurs s'applique. Un portrait juste mais qui oublie d'évoquer la période sombre du maccarthysme, une période durant laquelle DeMille joua un rôle important.


Les trois modules suivants sont en anglais sous-titrés en français, et ont été réalisés en 2008 :

Claudette Colbert, la reine du grand écran (9 min - SD avec upscale)
Plusieurs historiens du cinéma évoquent la carrière de Claudette Colbert, actrice à la réputation difficile mais qui fut l'une des plus grandes stars du début du parlant. Aussi à l'aise dans la comédie que dans le péplum, son registre était large. Mais sa fin de carrière n'a pas été aussi brillante que celle d'une Bette Davis par exemple.

Cecil B DeMille, le géant d'Hollywood (10 min - SD avec upscale)
Un portrait intéressant mais bienveillant, qui encore une fois élude la part sombre de Cecil B. DeMille.

Films interdits, Hollywood au temps du code Hays (10 min - SD avec upscale)
Un passionnant module sur l'établissement du fameux code de censure Hays (on devrait plutôt parler d'auto-censure) au début des années 30. Et comment les cinéastes (y compris DeMille) cherchaient à le contourner.

En savoir plus

Disc Title: LE_SIGNE_DE_LA_CROIX
Disc Size: 33 807 145 671 bytes
Protection: AACS
BD-Java: Yes
Playlist: 00005.MPLS
Size: 26 220 619 776 bytes
Length: 2:05:42.826
Total Bitrate: 27,81 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 25000 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1413 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 25,735 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 4 février 2019