Menu
Test blu-ray

Le Puits et le pendule

BLU-RAY - Région B
Movinside
Parution : 26 / 9 / 2017

Image

Pour sa collection des Trésors du fantastique, Movinside propose Le Puits et le pendule pour la première fois en vidéo depuis l'époque de la VHS. Le scan HD est assez basique mais correct, effectué à partir d'une copie 35mm en assez bon état. L'image n'a pas subi de travail numérique spécifique : le cadre est légèrement tremblant et il persiste encore quelques points blancs ou noirs plutôt discrets. Les contrastes sont poussés, avec des noirs profonds, parfois bouchés. La colorimétrie est saturée mais très satisfaisante, avec une gamme de couleurs naturelle et agréable. Si la définition reste plutôt honnête, elle ne compense pas un rendu général quand même un peu doux, au niveau de détail plus efficace dans les gros plans. Surtout, cette douceur générale est accentuée par une image totalement dénuée de grain : un très mauvais choix que nous regrettons de nouveau, imputable à l'éditeur et à son laboratoire d'encodage. Il restait pourtant beaucoup de place disponible sur le disque, largement de quoi augmenter le débit vidéo (ici assez moyen) qui laisse parfois apparaître des artefacts et dégradés de gris dans les aplats sombres (effets de banding).

Ajoutons que le film est encodé en 1080i (ce n'est pas le bon cadencement de pellicule) et qu'il reprend surtout le master édité par Full Moon, aux Etats-Unis (en 2013), qui ne respecte pas le bon format de l'image. Car, toujours en 2013, les anglais de 88 Films ont sorti un Blu-ray au format respecté 1.66, montrant que l'image américaine (et donc française) est légèrement étirée, avec des visages un peu écrasés, comme le montre cette comparaison. Doublement dommage...

Son

Si la piste 5.1 de la version originale s'est perdue en traversant la Manche ou l'Atlantique, le mixage stéréo d'origine (restitué en LPCM plein débit) est de très bonne facture : bonne dynamique, belle ouverture et spatialisation efficace, subtilité des effets et grande propreté d'ensemble, avec des dialogues clairs et une bonne restitution de la musique. La version française est pratiquement équivalente.

Suppléments

On retrouve la traditionnelle présentation de Marc Toullec  (9 min - 1080i). Avec une forme toujours très sommaire (auto-filmé en train de lire de manière hésitante un texte hors champ), il revient d'abord sur la nouvelle d'Edgar Poe ("évocation quasi minutieuse d'un cauchemar") et ses différentes adaptations au cinéma (par Roger Corman ou Alexandre Astruc). Il aborde le projet de Stuart Gordon, malchanceux pour le coup, qui connut de sérieux déboires de production et fut obligé de trouver un autre producteur, troquant Peter O'Toole pour Lance Henricksen, et récupérant un budget sérieusement réduit des deux tiers. Toullec parle du scénario, inspiré par les écrits de Torquemada, figure historique de l'Inquisition, et du tournage dans un château des faubourgs de Londres, propriété du producteur.

Le Blu-ray comprend également la bande-annonce (1 min 50 - 1080i - VO non sous-titrée)

En savoir plus

Taille du Disque : 19 134 233 024 bytes
Taille du Film : 14 877 912 768 bytes
Durée : 1:32:48.960
Total Bitrate: 21,37 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 16,86 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 16864 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Audio: French / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 12,163 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 5 décembre 2017

Partenariat