Menu
Test blu-ray

Le Petit César

BLU-RAY - Région All
Warner Home Video
Parution : 7 / 6 / 2013

Image

Grand luxe : un film pre-code en HD, ce n'est pas tous les jours que l'on voit cela, et il n'y en aura sans doute pas beaucoup dans les années à venir sur support Blu-ray. Néanmoins, pas de miracle à attendre. Le Petit César a certes été restauré comme il se doit, avec tout le respect qui lui est dû, mais reste un film qui fait son âge. Rappelons en outre que les conditions de tournage n'étaient pas celles d'autres films plus prestigieux à la même époque. Dans les points positifs, on note la présence d'un bon grain cinéma tout à fait respecté, un noir et blanc à la saveur très agréable, une propreté globale étonnante et une compression invisible. Dans les points moins réussis, on note en revanche des contrastes parfois à peine convenables (en dépit d'une facture générale supérieure au DVD) et un ensemble un peu terne au niveau de la dynamique. De façon générale, Le Petit César possède un bel écrin, mais il faudra être indulgent avec l'âge du film qui, dès lors, ne peut guère transcender sa présence sur le support. Achat conseillé en tout cas, ne serait-ce que pour revoir le film dans les meilleures conditions possibles.

Son

Passons sur les versions espagnoles et allemandes, trop abîmées et fort peu intéressantes. Reste une version originale mono restaurée de fond en comble, mais là encore trahie par les modestes conditions de tournage du film. Souvent étriquée, avec ses petits craquements ça et là, la piste ne peut guère profiter du support dans ce qu'il peut proposer habituellement. Les dialogues sont clairs, les ambiances soignées mais austères... Pour le reste, il faudra faire avec. Des sous-titres français de taille idéale et relativement bien traduits.

Suppléments

Une série de suppléments très intéressants :

Commentaire audio du film assuré par l'historien du cinéma Richard B. Jewell. L'homme est un puits de science, bien plus pertinent qu'un Leonard Maltin par exemple. Auteur de passionnants ouvrages sur le cinéma et de documentaires bien conçus (celui sur la RKO, c'est lui), Jewell délivre un flot constant d'informations, sans jamais se départir d'analyses souvent justes. Pas de sous-titres, mais beaucoup de passion.

Warner night at the movies 1931 est une proposition de soirée cinéma typique de l'époque, avec visionnement possible du film précédé de bandes-annonces d'autres films contemporains et de dessins animés, sans oublier un court métrage et de la publicité. Parfait pour se remettre dans l'ambiance comme en 1931 ! Le genre de supplément assez peu consistant pour tout amateur du film, beaucoup plus pour ceux qui s'intéressent de près à Hollywood et son histoire. Il s'agit tout de même de documents précieux exhumés des archives de la Warner. Un certain nombre de films ont eu droit à ce procédé sur support DVD de la part de l'éditeur.

1954 Rerelease foreword est une petite présentation du film à l'époque où il est ressorti en salles, près de 25 ans plus tard. Sympathique à défaut d'être réellement instructif.

Enfin, le petit documentaire Little Caesar : End of Rico, beginning of the antihero présente le film, son tournage et les grands points de sa réputation, tout en le replaçant dans son contexte de sortie. Pertinent, sans fioritures, bien monté et faisant intervenir plusieurs historiens du cinéma très intéressants. Un peu court, certes, mais on ne lui en fera pas trop le reproche, tant il existe une somme importante d'informations sur cette époque et ces films (de livres, mais aussi des documentaires... en revanche, le plus souvent édités aux USA).

Par Julien Léonard - le 23 janvier 2014