Menu
Test blu-ray

Le Mystère Picasso

BLU-RAY - Région A, B, C
Gaumont
Parution : 11 / 10 / 2017

Image

Restauré en 4K par le laboratoire Eclair à partir du négatif original, Le Mystère Picasso présente la particularité d'utiliser deux formats image différents : le 1.37 et le Cinemascope. Le film mélange aussi des plans tournés en noir et blanc et en couleur. Ces particularités sont ici tout à fait respectées - à l'exception d'une, nous y reviendrons plus tard. Il va sans dire que la qualité du scan 4K est d'une qualité remarquable. La précision et la texture d'image sont très convaincantes ; que ce soit pour le respect du grain ou la qualité des contrastes, l'image est souvent enthousiasmante. La propreté des éléments chimique est exemplaire et l'ensemble a été bien nettoyé tout en préservant le naturel de l'image argentique. La seule chose qui choque dans ce transfert, c'est que les passages en noir et blanc ne sont pas colorimétriquement neutres. Ainsi l'histogramme RVB ci-dessous (correspondant à la première image de la galerie accessible à droite) indique une dérive importante du vert dans les hautes lumières, et une dérive plus contenue dans les basses lumières.

L'explication de cette dérive nous vient peut-être du critique André Bazin (on ne devrait jamais arrêter de lire André Bazin...), qui écrivait ces lignes en 1956 : « Matériellement, Le Mystère Picasso est un film noir et blanc tiré sur pellicule couleur, sauf, exclusivement, quand l’écran est occupé par la peinture. […] Clouzot ainsi fait admettre (si implicitement que seule la réflexion nous le révèle) comme une réalité naturelle que le monde réel soit en noir et blanc, à l’exclusion de la peinture. » (André Bazin, Cahiers du cinéma n°60, juin 1956) Le Mystère Picasso est donc un film noir et blanc tiré sur pellicule couleur... Cette rare observation technique chez un critique de cinéma pourrait expliquer cette dérive. Nous essayerons d'obtenir confirmation ou infirmation de la part du laboratoire Eclair prochainement. A noter que ce film n'est pas un cas isolé, les équipes de Sony ont eu à traiter un autre cas de film en noir et blanc tiré sur pellicule couleur avec Bonjour tristesse d'Otto Preminger qui, quant à lui, présente une dérive rouge lors des passages en noir et blanc.

Son

Les dialogues, peu nombreux, sont clairs et détaillés bien qu'un léger souffle se fasse entendre. Pour les premiers dessins, seul le bruit du feutre sur le papier est audible, puis chaque tableau est accompagné d'une musique en accord avec la thématique de celui-ci. Ces passages musicaux sont parfaitement restitués, avec une dynamique et une précision appréciables.

Suppléments

Picasso, mon père (25 min - HD)
Entretien réalisé par Pierre-Henri Gibert avec Maya Picasso, fille de Pablo. Personnage atypique et irrésistiblement attachant, Maya Picasso est un témoin privilégié du tournage du Mystère Picasso alors qu'elle n'avait que 20 ans à ce moment-là. Son témoignage regorge d'anecdotes savoureuses, comme celle ou son père voulait absolument qu'elle couche avec le chef opérateur Claude Renoir car « Ca pourrait donner un Renoir / Picasso forcément intéressant artistiquement parlant. » Elle nous livre également quelques clés sur la conception du film et ce qu'ont été les rapports entre le cinéaste et le peintre, deux caractères que tout oppose. L'un pratiquant un art instinctif, et l'autre plus calculateur et directif.

Le mystère Picasso restauré (2 min - HD)
Court module avant/après sur la restauration du film. A noter que la fausse teinte est également présente sur le scan brut.

En savoir plus

Disc Title: LE_MYSTERE_PICASSO
Disc Size: 29 041 487 334 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 21 779 484 672 bytes
Length: 1:18:08.958
Total Bitrate: 37,16 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 32739 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 970 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1514 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 4,652 kbps
Subtitle: English / 3,449 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 15 janvier 2018