Menu
Test blu-ray

Le Canard à l'orange

BLU-RAY - Région B
ESC Editions
Parution : 27 / 6 / 2017

Image

Suite de la collection Edizione Maestro d'ESC avec ce Canard à l'orange présenté dans des conditions très correctes malgré quelques inégalités. Si le niveau de détail reste un tantinet modeste, le rendu général tient plutôt bien la route, avec un piqué satisfaisant et un léger grain qui n'a pas été estompé. La copie est en assez bon état mais il n'y a pas eu de nettoyage numérique supplémentaire : il persiste encore une petite usure de la pellicule, quelques tremblements, des points blancs, des taches et quelques lignes verticales. Mais le plus gros souci de ce transfert est sa colorimétrie, problème sans doute en partie causé par le type de pellicule et la photographie d'origine, mais renforcé par de mauvais choix d'étalonnage en HD. L'ensemble est plutôt terne (cela s'arrange un peu dans la deuxième moitié) avec une palette nettement réduite aux verts et aux rouge/magenta, les jaunes paraissant parfois plus absents (cf. le plan large au restaurant chinois, par exemple). Conséquence : une carnation très rosée. Précisons enfin que le film n'est pas chapitré et qu'il s'agit d'un master en 1080i, destiné la télévision : le cadencement original de la pellicule n'est pas respecté.

Son

On regrettera l'absence de piste française, non fournie à l'éditeur, mais la version originale italienne s'en tire très bien. L'ensemble est très propre, avec quelques saturations, mais les dialogues sont clairs et le mixage conforme aux conditions d'origine, un mélange de prises de son direct et de post-synchronisation. On remarquera parfois de petits changements de rythme dans la musique.

Suppléments

Boulevard à l'italienne (10 min - 1080i)
Stéphane Roux, spécialiste du cinéma italien, présente cette adaptation d'une pièce de théâtre célèbre, prévue au départ pour Dino Risi et l'acteur américain George Segal. Il aborde le tournant de l'actrice Monica Vitti vers la comédie, elle qui jusqu'alors était cantonnée à un cinéma plus sérieux, et évoque longuement le réalisateur Luciano Salce ("il savait absolument tout faire"), resté totalement méconnu malgré plusieurs succès et une certaine efficacité dans le domaine de la comédie. Il parle de son sens du rythme, de la rupture, de la réplique qui tombe juste, et recommande notamment de voir son Fantozzi. C'est aussi l'occasion de revenir sur le parcours de la sculpturale Barbara Bouchet, de son parcours d'actrice aux Etats-Unis puis en Italie, dans des films parfois construits uniquement autour des scènes de nu.

On trouvera également une longue bande-annonce de la collection Edizione Maestro (15 min - 1080i) mais pas celle du Canard à l'orange, malheureusement.

En savoir plus

Taille du Disque : 24 207 233 716 bytes
Taille du Film : 17 385 295 872 bytes
Durée : 1:41:51.720
Total Bitrate: 22,76 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 20,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 20996 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Italian / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 640 kbps
Subtitle: French / 48,923 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 7 septembre 2017