Menu
Test blu-ray

La Ville d'argent - Terreur à Silver City

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 28 / 3 / 2019

Image

La collection western de Sidonis, référence depuis plus de dix ans, continue de s'agrandir en puisant ses classiques ou raretés auprès des différents studios américains. Après Fox, Columbia, Universal et même la firme Republic, voilà que l'éditeur nous offre un film Paramount, studio dont les titres traversent rarement l'Atlantique en Blu-ray : une bien bonne nouvelle qui annonce quelques prochains films à venir et qui, nous l'espérons, se prolongera encore davantage. Silver City arrive donc en France après un Blu-ray américain sorti chez Olive Films en 2012, au rendu à peu près identique à ce que propose aujourd'hui Sidonis - à une légère différence de luminosité près.Si la copie Sidonis a subi un léger nettoyage supplémentaire, il s'agit sans doute de la dernière restauration en date, principalement basée sur un travail photochimique. On a soigneusement tiré une copie sur pellicule à partir des négatifs Technicolor, pour un résultat à l'efficacité surprenante : les trois trames rouge/vert/bleu se voient parfaitement superposées. Seuls les plans truqués (fondus au noir, fondus enchaînés) laissent parfois apparaître quelques contours colorés, mais de façon négligeable. L'état de la pellicule est, en plus, de très bonne qualité : les images sont très stables et quasiment immaculées durant la majorité du film (quelques rayures verticales ou des bords bleutés apparaissent dans la dernière bobine). Les contrastes sont assez équilibrés la plupart du temps, sans pulsations marquantes, mais avec des noirs un peu clairs dans certains plans. La colorimétrie est chatoyante et variée, séduisante comme toute bonne photographie en Technicolor, même si elle manquera parfois un peu de saturation. Côté définition, l'ensemble s'avère malheureusement un peu doux : le scan HD n'est pas des plus aiguisé et le piqué de l'image s'en ressent, manquant un peu de finesse. Mais il est soutenu par un niveau de détail tout à fait honorable, et beaucoup plus convaincant dans les gros plans. Signalons enfin que la texture argentique est à peu près là, malgré la douceur environnante. Le grain, assez léger lui aussi, semble être d'origine (à un niveau identique au disque américain) : il n'a, en tout cas, subi aucune retouche abusive de la part de Sidonis (cf. comparatif ci-dessous). En résumé, c'est une présentation plus que correcte pour un film rare, vraisemblablement proposé aujourd'hui pour la première fois en France en vidéo.

comparatif Blu-ray Olive Films (2012) vs. Blu-ray Sidonis (2019) :    1   2   3   4   5

Son

La version originale est de bonne facture, très propre, dénuée de scratches, sifflantes ou saturations marquées, avec un souffle extrêmement discret (sauf vers 1 h 12 min, par exemple) et un mixage équilibré. Sidonis a mis la main sur une version française d'époque d'une qualité très correcte. On regrettera une dynamique sensiblement réduite, avec des arrière-plans couverts et souvent un peu confus, mais l'ensemble reste très clair, sans sifflantes, et complètement nettoyé, sans souffle ni traces d'usure.

Suppléments


Hormis une bande-annonce des futures sorties de l'éditeur, l'unique supplément de cette édition est une Présentation de Patrick Brion (8 min - 1080i), rapide et bien modeste, où le créateur du Cinéma de Minuit évoque Silver City, tourné dans "une très bonne année du western", un film qu'il qualifie de "sympathique" sans aller plus avant dans l'analyse. Il parle surtout du réalisateur Byron Haskin (plus particulièrement d'une scène de son Quand la Marabunta gronde) et de l'"excellent comédien" Edmond O'Brien, plus habitué au drame qu'au western, dont on remarque la performance "très athlétique" dans deux scènes spectaculaires. Patrick Brion est également surpris de la façon dont Yvonne de Carlo est utilisée par la Paramount, un peu reléguée au rôle de maîtresse de maison, tandis que sa rivale Laura Elliot bénéficie des costumes grandiloquents d'Edith Head.

En savoir plus

Taille du Disque : 24 356 961 336 bytes
Taille du Film : 21 882 642 432 bytes
Durée : 1:30:37.473
Total Bitrate: 32,20 Mbps
Bitrate VIdéo Moyen : 26,92 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 26922 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1791 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1565 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,168 kbps
Subtitle: French / 29,842 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 30 mars 2019