Menu
Test blu-ray

La Trilogie du sabreur manchot

BLU-RAY - Région B
Wild Side
Parution : 15 / 3 / 2012

Image

L'image du 1er film (Un seul bras les tua tous) est plutôt décevante, très numérique : grain figé et mouvances sont quasi omniprésents. La définition apparaît également assez limitée. Le débit vidéo n’ayant rien de scandaleux (environ 20 Mb/s de moyenne, comme sur les autres films), il est possible que ces défauts proviennent des éléments fournis par Celestial Pictures et soient dus à un négatif très abîmé, puisque le 1er film présentait également le transfert le plus faible du coffret DVD. On notera par ailleurs que le Blu-ray présente un peu moins d’image que le DVD sur les côtés.


Les 2e et 3e films (Le Bras de la vengeance, La Rage du tigre) bénéficient d’une image de meilleure qualité. S’ils souffrent également d’un peu de grain figé et de mouvances, ces défauts y sont beaucoup moins flagrants et, surtout, plus ponctuels. L’image est plus stable et mieux définie, on est bien plus proche de ce qu’on est en droit d’espérer d’un Blu-ray. Les puristes reprocheront cependant à l’image de ne pas avoir un rendu très "cinéma", car assez lisse, le grain étant réduit à son minimum. Le Blu-ray du 2e film ne présente pas de différence en terme de cadrage, par rapport au DVD, alors que celui du 3e film offre un peu plus d’image sur les côtés que son équivalent SD.

Les trois transferts ne sont donc pas irréprochables, mais offrent néanmoins un gain qualitatif par rapport aux DVD, ne serait-ce que par des couleurs plus éclatantes, des artefacts numériques forcément plus rares et une définition améliorée (de surcroît sans avoir recours à l’accentuation artificielle des contours).

Son

Les pistes sonores (mandarin et français) sont présentées en DTS-HD Master Audio 2.0 et sont toutes très claires et agréables. On notera que les VO sont d’origine alors que les VF sont plus récentes et paraissent donc plus "propres".

Suppléments

L’édition est présentée sur deux Blu-ray, qui sont insérés en 2e et 3e de couverture d’un digibook dont les pages sont constituées d’un livret illustré, façon trilogie de La 36e Chambre de Shaolin.

Les deux premiers films sont regroupés sur un BD 50. Le 3e film et les suppléments vidéo se trouvent sur un BD 25.

Le livret consiste essentiellement en une remise en forme de son prédécesseur, avec néanmoins quelques compléments d’information sur Chang Cheh et les deux héros du dernier opus : David Chiang et Ti Lung. Il faut admettre que le résultat final est plus beau que le livret du coffret DVD.

Les suppléments vidéo sont tous présentés en SD et sont, pour la plupart, repris du 4e disque du coffret DVD de 2006. Néanmoins, le documentaire de 50 minutes intitulé Le Film de sabre est remplacé par la 1ère partie de l’entretien avec Sam Ho, intitulé Il était une fois Chang Cheh, qui était étrangement absente du coffret DVD. Par ailleurs, à la différence du coffret DVD, les seules bandes-annonces fournies ici sont celles des 3 films.

Au rayon bizarreries, notons que ces bandes-annonces sont chacune présentées associées à un film, mais pas celui qu’elles concernent. Bizarrement également, le disque présentant le 3e film porte le tag informatique "BD1" tandis que les deux premiers films sont sur le disque tagué "BD2", dont le menu d’accueil présente le choix entre les deux films en positionnant Le Bras de la vengeance (le 2e film) sur la gauche, le sélectionnant même par défaut, et Un seul bras les tua tous sur la droite… À croire que le coffret avait d’abord été envisagé avec le 1er film et les bonus sur le disque 1 et les 2 autres films sur le disque 2…

En savoir plus

Par Francis Trento - le 5 avril 2012