Menu
Test blu-ray

La Grande parade

BLU-RAY - Région A, B, C
Warner Home Video
Parution : 8 / 1 / 2014

Image

La révolution numérique a profondément transformé les restaurations de films. Grâce aux capacités presque infinies des outils modernes, nous redécouvrons des classiques que nous pensions connaître par coeur. A côté des chefs-d'oeuvre en Technicolor, par exemple, le cinéma muet fait peut-être partie des redécouvertes les plus spectaculaires de ces dernières années - pour peu que l'on y mette le prix, le travail à fournir étant proprement colossal. C'est ce qu'a entrepris Warner avec La Grande parade de façon assez remarquable en s'appuyant sur la reconstitution effectuée par Kevin Brownlow et David Gill en 1988, et en utilisant le négatif original (scanné en 2K minimum). Si l'on note parfois quelques photogrammes manquants et si de très rares plans ou scènes (dont celle à 1 h 33 min 41 s), probablement détériorés et irréparables, ont été récupérés sur d'autres copies (interpositifs) de qualité moindre, le résultat est réellement impressionnant, d'une très grande stabilité : stabilité du cadre mais aussi de la luminosité et des contrastes (noirs tenus, belle palette de gris). On note peu de "pompage" ou de fluctuations, un problème généralement constaté sur les films anciens : le matériel d'origine était visiblement très bien conservé. La définition est souvent impressionnante, avec un excellent niveau de détail. Et l'éditeur, avec un taux de compression correct (et bien au-dessus de ses habitudes), s'est permis de conserver de manière assez fidèle un grain cinéma qui n'est jamais trop envahissant. C'est du très beau travail, une présentation très respectueuse du film. Espérons qu'un succès éventuel de ce Blu-ray encouragera Warner à poursuivre la résurrection de son catalogue "muet"...

Son

La présentation de Kevin Brownlow, en 1988, était accompagnée par la musique de Carl Davis, l'un des meilleurs spécialistes de la mise en musique des classiques muets. Warner a eu l'intelligence de garder son travail sur cette édition, d'autant plus que Carl Davis y a inclus certains éléments de la partition originale de William Axt and David Mendoza. Le rendu sonore de cette bande originale, interprétée par The English Chamber Orchestra, est de très bonne qualité, avec une certaine subtilité (fidèlement rendue) et une bonne dynamique. Aucune saturation ou souffle parasite ne sont à déplorer.

Suppléments

Visite du studio en 1925 (32 min - SD - 4/3) est un film promotionnel muet du studio MGM, à considérer comme un document historique. Probablement projeté en salle à l'époque, l'ensemble se veut pédagogique : c'est une plongée au coeur de la ville Metro-Goldwyn-Mayer à Culver City, en Californie. Le terme de ville n'est pas galvaudé puisqu'on peut y croiser près de 100 000 figurants par an, que les salariés se comptent par milliers ou que la production électrique correspond à celle d'une agglomération de 8 000 foyers. Ce court métrage passe les étapes principales de la fabrication d'un film, des auteurs / scénaristes aux laboratoires chimiques pour le développement. On reconnaîtra certains artistes prestigieux comme Howard Hawks (alors crédité comme scénariste) ou le réalisateur Erich Von Stroheim. On assiste également à des scènes de tournage avec Tod Browning ou Edmund Goulding.

On trouve également la bande-annonce (2 min 30 - SD) sans accompagnement musical.

En savoir plus

Taille du Disque : 35 201 059 591 bytes
Taille du Film : 33 118 457 856 bytes
Durée : 2:31:20.780
Bitrate Vidéo Moyen : 25,84 Mbps
Total Bitrate: 29,18 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 25844 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1568 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB

Par Stéphane Beauchet - le 5 février 2015