Menu
Test blu-ray

La Grande attaque du train d'or

BLU-RAY - Région B
ESC Editions
Parution : 9 / 10 / 2018

Image

ESC édite aujourd'hui La Grande attaque du train d'or à partir des mêmes éléments qui ont servi pour le Blu-ray américain, sorti chez Kino Lorber en 2014. Il s'agit du seul master HD disponible en ce moment et, comme pour beaucoup de titres détenus par MGM, c'est une restauration un peu datée, au rendu honnête mais qui conserve malheureusement quelques limitations techniques évidentes. La définition reste ainsi un peu douce, et pas seulement à cause de la photographie ouatée de Geoffrey Unsworth. Le scan HD offre un trait certes correct mais un niveau de détail qui manque un peu de force. La précision se réveille lors des gros plans, aux rendus bien plus satisfaisants - dommage qu'ils ne soient pas réguliers... La copie est heureusement assez propre, même s'il persiste toujours quelques points blancs/noirs, poussières tenaces ou une très brève rayure verticale bleue, et les images sont globalement stables. La colorimétrie est naturelle et bien saturée, avec des contrastes équilibrés, aux noirs détaillés. Le niveau de grain est plutôt soutenu, présent en abondance, non filtré et bien géré par un encodage invisible.

Son

La version originale est présentée dans un beau remix 5.1 aux surrounds soignés et au rendu très naturel. L'ensemble est extrêmement propre, détaillé, et ne souffre pas de traces du temps (souffle ou scratches, par exemple). La version française, en mono et donc un cran moins subtile, est de bonne facture, tout aussi bien nettoyée, sans saturations, sifflantes ou souffle intempestif.

Suppléments

Agent 007 voleur de train (18 min - 1080i)
Un entretien bien classique avec Laurent Chollet, éditeur et historien, qui revient de façon très générale sur le film et son auteur Michael Crichton, "romancier à l'imagination débordante", plutôt habitué aux récits fantastiques, qui fait ici "une escapade en pleine ère victorienne". Chollet analyse quand même un peu le roman et le film, inspirés d'un fait divers de 1855, pointe certains ajouts ou modifications, signale que le tournage eut lieu en partie en Irlande, mais reste toujours très en surface. Il parle brièvement de la reconstitution de Londres et ses bas-fonds, des parcours de Donald Sutherland ou Geoffrey Unsworth, des cascades effectuées par Sean Connery lui-même, "beaucoup plus épique et périlleux que prévu", ou du doublage français de l'époque.

Bande-annonce originale (2 min 52 s - SD - 4/3) ainsi que celle de Scorpio, toutes deux non sous-titrées.


En savoir plus

Taille du Disque : 35 745 874 341 bytes
Taille du Film : 31 044 089 280 bytes
Durée : 1:50:54.356
Total Bitrate: 37,32 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,97 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29972 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3453 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1825 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 22,389 kbps
Subtitle: French / 0,153 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 29 novembre 2018