Menu
Test blu-ray

La Conquête de l'Ouest

BLU-RAY - Région A, B, C
Warner Home Video
Parution : 26 / 11 / 2008

Image

La Conquête de l'Ouest n'était "autrefois" visible que dans son standard 35mm. Les jointures étaient marquées, les perspectives brisées, le manque d'homogénéité était flagrant... Le résultat plus que médiocre. Le numérique a une nouvelle fois changé la donne. Le Blu-ray, édité en 2008, propose une copie issue du scan 2K des trois bandes. Rassemblées, elles composent une image unique d'une résolution équivalente à 6K. La définition est exceptionnelle. Les trois images sont comme fondues en une. Si une très légère jointure subsiste, elle ne gêne plus la contemplation. La copie est très propre, ne subsistent que de très rares poussières. L’étalonnage n'efface cependant pas complètement les écarts de luminosité et de densité entre les trois bandes, mais le résultat est très satisfaisant. Les plans de stock-shots tirés d'autres films présentent, en revanche, plus de grain et des défauts d'homogénéité. L'image est d'une étonnante stabilité, compte tenu du processus d'assemblage. Le disque 1 ne propose que la version "à plat" mais la perspective, bien qu'améliorée par rapport aux précédents standards, n'est pas correcte. Le disque 2, en revanche, présente une simulation de l'effet Cinérama, avec le procédé "Smilebox". L'image "incurvée" donne une parfaite continuité dans la césure des trois images. L'effet se fait de moins en moins remarquer. Ce n'est qu'une vulgaire simulation, mais je conseille de re-découvrir le film sous cette forme.

Son

Le son 7 pistes magnétiques d'origine est proposé en Dolby TrueHD 5.1 pour la version originale et en Dolby Digital 5.1 pour la version française. Le résultat est à la hauteur. Le son sans souffle a beaucoup de relief. On peut regretter cependant le rendu trop métallique et l'ambiance sonore trop éclatée, dus au procédé original.

Suppléments


Les anglophones pourront profiter, sur une piste, des commentaires du réalisateur David Stromhmaier, du directeur du Cinerama, John Sittig, de l'historien du cinéma Rudy Behlmer, du musicologue Jon Burlingame, et du cascadeur Loren James. Ce bonus ne propose, hélas, que des sous-titres japonais.


En dehors de la bande-annonce, le disque contient également L'Aventure du Cinerama (94 min - SD), un documentaire réalisé en 2002 par David Stromhmaier, un passionné qui dresse une histoire exhaustive du procédé. À voir absolument malgré sa facture très "télé américaine" et sa musique insipide, digne des plus mauvaises séries à l'eau de rose.


En savoir plus

Taille du Disque : 45 128 858 300 bytes
Taille du Film : 38 205 726 720 bytes
Durée : 2:44:40.662
Total Bitrate: 30,93 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 22,09 Mbps
Video: VC-1 Video / 22093 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / Advanced Profile 3
Audio: English / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
Audio: English / Dolby TrueHD Audio / 5.1 / 48 kHz / 1467 kbps / 16-bit (AC3 Embedded: 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB)
Audio: French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
Audio: German / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
Audio: Italian / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
Audio: Spanish / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
Audio: Spanish / Dolby Digital Audio / 1.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround

Par Franck Viale - le 16 février 2015