Menu
Test blu-ray

L'Île mystérieuse

BLU-RAY - Région B
Sidonis
Parution : 18 / 2 / 2019

Image

Sidonis poursuit sa collection autour de Ray Harryhausen avec L'Île mystérieuse, reprenant la restauration HD sortie aux Etats-Unis en 2016 et en Angleterre l'année suivante. Il s'agit probablement d'un scan 2K, de bonne facture, avec des images stables, propres et surtout bien définies, au niveau de détail convaincant. Les nombreux plans truqués sont logiquement dégradés, conséquence des méthodes de fabrication de l'époque : la création d'effets par rétroprojections, traitements optiques ou duplications de photogrammes entraînaient une perte de qualité générale, un épaississement du trait et une montée de grain. Ce grain, justement, qui semble bien discret et encore plus atténué si on le compare avec l'édition américaine (cf. ci-dessous). Si Jason et les Argonautes était passé entre les gouttes de l'encodeur masqué, qui avait nettement respecté le master original, L'Île mystérieuse n'aura pas eu la même chance. La texture argentique en prend un sacré coup, même si le grain reste encore un peu palpable au visionnage. Concernant l'encodage, on remarquera également une sorte de "morphing" très ponctuel dans les aplats, où le grain semble parfois glisser. Quelques plans brefs, au début du film, pendant l'évasion en ballon, sont d'ailleurs assez brouillons et peu lisibles. Au petit jeu des comparaisons, on peut aussi remarquer une différence de tonalité et de contraste entre les deux éditions. L'éditeur américain a pu réajuster le niveau de noir et ainsi renforcer la saturation des couleurs, modifiant également la petite dérive magenta que l'on retrouve sur le disque Sidonis.

comparatif Blu-ray Twilight Time (2016) vs. Blu-ray Sidonis (2019)1  2  3  4  5  6

Son

La version originale est présentée dans des remixes stéréo et 5.1 de très bonne qualité. Au-delà de la grande propreté et du bon rendu des voix, on notera surtout la belle amplitude offerte à la musique de Bernard Herrmann, les ambiances restant souvent moins spatialisées (excepté, surtout, pendant l'évasion en ballon). Certains passages du remix 5.1 (comme autour de 1h 40 min) semblent même perdre curieusement leur patine stéréo, mais pour des moments assez brefs. La version française mono est bien plate à côté : le spectre est très réduit, la clarté est nettement diminuée, reléguant effets sonores et musique à une pauvre voix centrale, désormais plus confuse. Dans tous les cas, pas de sifflantes marquées ou de souffle disgracieux, c'est déjà ça.

Suppléments



Les chroniques de Harryhausen (56 min - SD upscalé en 1080i)
Réalisé par le fameux historien du cinéma Richard Schickel, en 1997, ce documentaire raconte le parcours de Ray Harryhausen, de sa vocation née en découvrant King Kong jusqu'à l'Oscar qui lui fut remis en 1992. Harryhausen se raconte un peu, évoque surtout ses créatures et comment les trucages ont été fabriqués, son style mélangeant des prises de vues réelles et des personnages animés avec une maîtrise technique si étonnante qu'ils paraissent vivants. Les propos sont accompagnés de très nombreux extraits de films ou court-métrages, avec des images parfois inédites, et des propos de son grand ami Ray Bradbury, du producteur Charles Schneer, du créateur d'effets spéciaux Dennis Murren ou des réalisateurs George Lucas ou Henry Selick. Un documentaire à voir un peu en parallèle de celui de Gilles Penso, disponible dans l'édition de Jason et les Argonautes, mais qui reste finalement assez complémentaire grâce aux nombreuses anecdotes du Maître.



Interview de Ray Harryhausen (9 min - SD - 4/3)
Le "Titan des effets spéciaux" évoque son travail sur L'Île mystérieuse, les nombreuses maquettes et créatures inventées spécialement pour enrichir le récit original, même si certaines n'ont jamais été tournées. Il explique comment ont été fabriqués certains trucages, pour la scène du ballon, les plans sous-marin ou le design du Nautilus qu'il fallut créer dans la continuité du roman de Jules Verne tout en se démarquant du film de Richard Fleischer.


 

Bande-annonce (2 min 41 - SD) non sous-titrée.


Galerie de photos (2 min - 1080i)

En savoir plus

Taille du Disque : 41 259 313 212 bytes
Taille du Film : 27 001 577 472 bytes
Durée : 1:40:51.336
Total Bitrate: 35,70 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 26,36 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 26365 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1990 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2043 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3047 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,092 kbps
Subtitle: French / 26,037 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 12 mars 2019