Menu
Test blu-ray

L'Horloger de Saint-Paul

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 10 / 3 / 2015

Image

Il y a quelques mois, nous profitions de la publication d'un texte sur L'Horloger de Saint-Paul pour regretter l'absence d'éditions haute-définition pour certains films majeurs de Bertrand Tavernier. L'oubli a été depuis en partie réparé par StudioCanal, avec la publication d'un coffret réunissant La Vie et rien d'autre et Capitaine Conan en décembre 2014, puis avec une salve de trois nouveaux titres (L'Horloger de Saint-Paul donc, mais aussi Le Juge et l'assassin et Un dimanche à la campagne) début mars 2015.

A notre impatience répondent donc une incontestable satisfaction... en même temps qu'une très légère frustration (probablement inévitable). La haute-définition apporte en effet sa plus-value, incontestable, au niveau du piqué de l'image, ou - plus important encore à nos yeux - en terme de grain, le rendu propre à la photographie des années 70 nous semblant ici plus honnête. Par rapport aux éditions SD "préhistoriques" (et pourtant, rétrospectivement, d'une décidément très bonne tenue), on pourra remarquer un rendu légèrement plus contrasté et une légère accentuation colorimétrique vers les rouges : l'atmosphère si particulière, arrosée de Côtes-du-Rhône, des bouchons lyonnais est peut-être en cause, mais certains visages nous auront parfois paru un peu plus (un peu trop ?) "rougeauds". Plus surprenant, on aura constaté une très légère perte d'image (!) sur les bords de l'image de ce master haute-définition. Globalement, l'impression qui domine est donc celle d'une upgrade a minima, impression renforcée par l'absence (voir plus bas) de nouveaux suppléments.


DVD Studiocanal 2001


BR Studiocanal 2015


DVD Studiocanal 2001


BR Studiocanal 2015

Son

Bon rendu, là encore légèrement supérieur (notamment dans la gestion de la partition musicale de Philippe Sarde) à celui de l'édition SD. Les séquences dans les bouchons, par exemple, sont très satisfaisantes.

Suppléments

Les seuls suppléments figurant sur cette réédition (à petit prix, ceci expliquant peut-être cela) sont des reprises de l'édition DVD, déjà datée de 2001 :

Un entretien avec Bertrand Tavernier et Philippe Noiret (40 minutes), réalisé en mars 2001 par Michel Boujut, permettait aux deux hommes de montrer leur belle complicité, en remettant dans leur contexte la genèse du film, leur rencontre et les conditions du tournage. On y apprend notamment que la séquence de la poursuite le long des bords de Saône, avec la bagarre et la discussion qui s'ensuit entre Philippe Noiret et Jacques Denis, aura été très improvisée, Tavernier insistant à l'occasion sur la disponibilité et le professionnalisme de Pierre-William Glenn. On se délecte des anecdotes proposées par ces deux narrateurs hors pair, tout juste peut-on peut-être déplorer l'intégration maladroite, étonnamment tardive et plutôt balbutiante, des extraits du film.

Un autre protagoniste majeur du film, Jean Rochefort, figure lui dans un entretien de 15 minutes (également réalisé en mars 2001, par Jean-Luc Cambier), où il évoque le personnage singulier de Guiboud, au départ dévolu à François Périer. C'est sans objectivité aucune qu'on avouera s'être régalé, la seule diction de Jean Rochefort suffisant de toute façon à nous combler.

Notons également la présence d'une bande-annonce d'époque (3 min 09).

En savoir plus

Taille du disque: 27 961 519 078 bytes
Taille du film : 25 227 141 120 bytes
Durée: 1:45:02.291
Total Bitrate: 32,02 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 26904 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1569 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1657 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 27,603 kbps

Par Antoine Royer - le 9 mars 2015