Menu
Test blu-ray

L'Eclipse

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 7 / 4 / 2015

Image

Le master est identique à celui utilisé par Criterion pour son édition Blu ray, issu d'une restauration HD réalisée par le laboratoire français VDM. Cette restauration est de qualité, mais il reste de temps en temps quelques rayures verticales et points blancs qui n'ont pas été nettoyés. La définition est très bonne, et le noir et blanc volontairement contrasté est très plaisant à regarder. En projection 4k, on distinguera malgré tout dans quelques plans quelques traces de edge enhancement. La compression est excellente, aucun artefact ne vient perturber la lecture du film. La comparaison image par image entre l'édition Criterion et celle de Studiocanal, révèle très peu de différence.
Vous pouvez consulter ci dessous quelques captures de ces deux Blu ray, cliquez sur l'image pour voir celle ci en pleine résolution, l'image s'ouvrira dans un autre onglet, passez d'un onglet à l'autre pour voir la différence.
Vous pouvez aussi consulter d'autres captures sur notre forum.

                                       Criterion                                                                          Studiocanal


 

Son

Les films de Michelangelo Antonioni sont faits de long silence et la musique est rare. L'absence de souffle et de craquement caractérise cette bande sonore très travaillée. On remarque malgré tout une légère compression de la dynamique sur certains dialogues, mais dans un ensemble très correct. Seule la version originale italienne sous titrée en français est proposée pour ce Blu ray.

Suppléments

Interview de José Moure (26 min. en SD)
José Moure est Maître de conférence à l'université Paris I, il est l'auteur de Michelangelo Antonioni, Cinéaste de l'évidement. Il inscrit L'Eclipse dans une tétralogie dont le thème principal serait le couple en crise, les deux autres films étant L'avventura et La nuit.Il minimise le thème de l'incommunicabilité souvent évoqué comme le thème principal des films d'Antonioni par une certaine critique, et analyse  l'aspect poétique de son cinéma et le regard du cinéaste au travers de sa mise en scène. 

 

Par Jean-Marc Oudry - le 8 avril 2015