Menu
Test blu-ray

Jusqu'au bout du monde

BLU-RAY - Région B
Tamasa
Parution : 3 / 12 / 2015

Image

Jusqu'au bout du monde était sorti en 1991 dans une version raccourcie qui ne satisfaisait pas le réalisateur. Wim Wenders s'est donc attelé à sortir son director's cut en 1994 : c'est ce montage à la longueur "parfaite" (mais conséquente) qui est proposé sur le Blu-ray. En 2014, le film a été restauré en 4K par la Fondation Wim Wenders à partir du négatif original super 35mm, sous la supervision du réalisateur lui-même. On remarquera, en premier lieu, que Wim Wenders a choisi un nouveau format pour son film, abandonnant le 1.85 original pour le 1.66, moins large. Le résultat de cette restauration est très positif : l'image est souvent précise, avec un très bon niveau de détail. Les gros plans sont magnifiques, comme beaucoup de plans larges descriptifs (paysages). On constatera cependant une certaine douceur, régulière, essentiellement causée par à une mise au point fragile - il est vrai peu aidée par une profondeur de champ extrêmement réduite. Le master préserve la présence du grain, souvent discret malgré tout, et la texture argentique du film. La copie est très propre, les cadres sont stables et la colorimétrie paraît fidèle : les tons jaunes-bleu-rouges récurrents sont bien mis en valeur. Si les contrastes paraissent bien équilibrés, nous devons une nouvelle fois souligner que les noirs sont parfois trop débouchés : les zones sombres, surtout dans les scènes intérieures et de pénombre, paraissent trop claires et laissent apparaître des défauts de compression. En faisant tenir un film de 4h 36 sur un seul disque, avec pourtant un espace presque entièrement utilisé mais un débit vidéo assez moyen (voire parfois très bas), le miracle est malheureusement impossible. Si les faiblesses d'encodage sont beaucoup plus discrètes dans les plans lumineux, on les remarquera plus facilement dans les aplats : macro-blocs réguliers ou effets de posterisation (banding). Ces derniers étant essentiellement remarqués dans les plans de nuit, comme vous pouvez le constater dans notre galerie d'images. Enfin, précisons que l'éditeur a utilisé un master en 1080i qui ne respecte pas la cadence originale de la pellicule. A 25 images/seconde, au lieu de 24, le film est donc légèrement accéléré.

Son

Malgré l'univers de science-fiction présenté dans le film, la bande-son s'avère relativement peu spectaculaire. Le rendu est simple, sans effet appuyé (le caisson de basse est peu sollicité), avec une spatialisation limitée et assez frontale. L'ensemble est extrêmement propre, clair, sans traces d'usure ou souffle intempestif.

Suppléments

Inclus dans un élégant digipack, le film est présenté en Blu-ray et sur deux DVD.

A défaut de supplément en DVD-Blu-ray, Tamasa propose un livret de 52 pages regroupant plusieurs textes, l'ensemble équivalent à un dossier de presse pour la ressortie du director's cut. On trouve plusieurs archives datant de la sortie du film : un article dans le Monde, dans lequel Wim Wenders explique sa théorie du "deuxième regard" et pourquoi il a voulu faire un film sur l'avenir de l'image ; une interview parue dans Télérama où il parle de sa tante aveugle, son parcours artistique, son regard de cinéaste (la dictature du gros plan imposé par la télévision), sa technique du cinéma ; une tribune de Michel Ciment, dans Positif, qui prend la défense du film après "ce retour de bâton, signe bien parisien des fluctuations de la mode". On peut aussi lire quelques mots du réalisateur, rédigés en 2015, sur l'aventure des images vidéo HD alors exploitées pour la première fois au cinéma, et leur fabrication qui l'a rapproché du travail du peintre. Wenders s'exprime enfin sur la musique de son film, une compilation de morceaux de ses groupes préférés sollicités spécialement pour l'occasion.

En savoir plus

Taille du Disque : 45 578 860 853 bytes
Taille du Film : 45 428 477 952 bytes
Durée : 4:35:46.000
Total Bitrate: 21,96 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 17,00 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 17000 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3731 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 16,283 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 27 novembre 2015