Menu
Test blu-ray

Huit heures ne font pas un jour

BLU-RAY - Région B
Carlotta
Parution : 25 / 4 / 2018

Image

Cette série en cinq épisodes a été tournée en 16mm inversible. Au moment  du développement, cette pellicule ne délivre pas un négatif mais directement un positif. Ce positif 16mm a donc été scanné et restauré en 2K par le laboratoire allemand Arri Media. Le 16mm est plus granuleux et moins défini que le 35mm, mais honnêtement cela ne se remarque pas vraiment sur ce film tellement l'image est précise et agréable. Le grain est présent, mais d'une finesse remarquable sans que l'on détecte d'artifice de réduction, preuve une fois de plus de la qualité des scanners. Le film est proposé à la vitesse de défilement de 25 images par seconde, ce qui correspond au défilement de sa diffusion d'origine à la télévision allemande (si le lecteur indique du 1080i50 n'y prenez pas garde, il s'agit bien d'un signal 25p enregistré sur le disque). L'encodage est, comme à l'habitude chez Carlotta, d'excellente qualité. Visiblement la colorimétrie n'est pas le point fort du procédé 16mm inversible, et l'on sera reconnaissant au coloriste allemand de ne pas avoir tenté de neutraliser les blancs outre mesure, ce que nous aurions assimilé à du révisionnisme. Rappelons tout de même que, s'il est très facile aujourd'hui de rendre les blancs neutres dans le domaine numérique avec des appareils de mesure, c'était beaucoup moins facile en 1972 dans le domaine chimique...
N'est ce pas ?

Son

La version allemande mono présente une excellente qualité, le film est extrêmement dialogué et le rendu général est de grande qualité, y compris en extérieur en prise de son directe.


Suppléments

Carlotta a joint aux cinq épisodes de Huit heures ne font pas un jour le documentaire élaboré par la Fondation Rainer Werner Fassbinder pour l’édition numérique allemande parue en 2017 chez Arthaus. Intitulé Huit heures ne font pas un jour : une série qui fit parler dans les chaumières (Acht Stunden sind kein Tag: Eine Serie wird zum Familientreffpunkt), il est réalisé par Juliane Maria Lorenz, la présidente de la Fondation Rainer Werner Fassbinder. Ce documentaire rétrospectif mêle des entretiens récents avec des artisans de la série - producteurs, comédien.ne.s - et images d’archives. En une quarantaine de minutes, l’auteure réussit à dresser un panorama assez complet de la genèse de Huit heures ne font pas un jour - en réalité une commande de la chaîne WDR à Fassbinder - de même que de sa réception publique et critique. Concernant cette dernière, le documentaire propose des extraits de Glashaus, une émission télévisée allemande de 1973, durant laquelle la série fut éreintée pour son approche trop peu orthodoxe de la question ouvrière. Si la relecture parahollywoodienne des milieux prolétaires qu’est Huit heures ne font pas un jour suscita l’adhésion des spectateurs et spectatrices ouest-allemand.e.s, les critiques - notamment de gauche - ne goûtèrent guère ce mélange des genres. Le documentaire rappelle enfin que la série aurait dû compter au total huit épisodes. Les trois derniers - pourtant déjà scénarisés par Fassbinder - ne furent finalement pas tournés. Les intervenants du documentaire avancent l’hypothèse que le sort peu favorable réservé par la presse à la série n’y fut pas pour rien...


À ce documentaire, Carlotta joint un livret d’une trentaine de pages illustré de photogrammes et lui aussi déjà présent dans l’édition allemande. Épousant la forme du documentaire – une combinaison de propos d’artisans de la série, dont Fassbinder lui-même et d’intervenants contemporains –, il l’approfondit sur nombre de points. Ces bonus audiovisuel et imprimé formant, in fine, d’éclairants prolongements à cette formidable série.

En savoir plus

Disc Title: 8H_NE_FONT_PAS_UN_JOUR_BD1
Disc Size: 46 331 809 365 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 23 280 571 776 bytes
Length: 1:42:25.680
Total Bitrate: 30,30 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27703 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: German / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1059 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 30,616 kbps


Disc Title: 8H_NE_FONT_PAS_UN_JOUR_BD1
Disc Size: 46 331 809 365 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00014.MPLS
Size: 22 798 765 440 bytes
Length: 1:40:11.760
Total Bitrate: 30,34 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27734 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: German / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1060 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 32,273 kbps

Disc Title: 8H_NE_FONT_PAS_UN_JOUR_BD2
Disc Size: 48 881 028 460 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 24 729 941 376 bytes
Length: 1:32:56.280
Total Bitrate: 35,48 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 32660 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: German / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1059 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 29,946 kbps

Disc Title: 8H_NE_FONT_PAS_UN_JOUR_BD2
Disc Size: 48 881 028 460 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00014.MPLS
Size: 23 928 167 808 bytes
Length: 1:30:28.720
Total Bitrate: 35,26 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 32456 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: German / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1057 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 26,498 kbps

 

Disc Title: 8H_NE_FONT_PAS_UN_JOUR_BD3
Disc Size: 33 492 908 489 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 25 298 851 200 bytes
Length: 1:29:54.400
Total Bitrate: 37,52 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34615 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: German / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1055 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 30,201 kbps

Par Jean-Marc Oudry (technique) & Pierre Charrel (bonus) - le 26 avril 2018

Partenariat