Menu
Test blu-ray

Geronimo

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 31 / 5 / 2018

Image

Pour ce western méconnu, MGM a financé une restauration plutôt correcte mais incomplète. Le scan HD est visiblement assez récent (suffisamment pour que les images aient été stabilisés numériquement) mais il n'a pas été associé à des travaux de nettoyage supplémentaires. Il persiste ainsi de très nombreuses traces d'usure, points blancs, tâches ou rayures verticales, tout au long du film. Bonne surprise, la définition est assez précise, le niveau de détail globalement satisfaisant : il s'agit peut-être d'un scan 2K, en tout cas cela y ressemble, et certains gros plans impressionnent. Notez seulement que le piqué de l'image est régulièrement affaibli par des flous en périphérie de cadre, associé à des contours colorés. Il ne s'agit pas d'une mauvaise superposition des négatifs Technicolor au tirage, mais de défauts optiques créés au moment de la prise de vue par certains objectifs de caméra loin d'être optimaux. Sitôt sorti de la zone de netteté (souvent réduite), le trait peut se dédoubler et laisser apparaître des contours bleus et orangés. Un phénomène surprenant et très rare dans un film de studio, qui apparaît de manière fréquente au début, avant de devenir plus occasionnel - et qui était déjà visible sur le DVD sorti en 2006. De ce DVD, on retrouve justement l'étalonnage dont les caractéristiques sont quasiment identiques. On relève parfois une gamme de couleurs réduite, peu naturelle ou peu saturée (comme dans les plans extérieurs, en début de film). Les contrastes sont plus convaincants dans les scènes de nuits américaines que dans le reste du film, aux noirs un peu trop clairs. Enfin signalons la présence d'un grain abondant, fin, et qui n'a pas été gommé et qui donne au rendu un bon cachet argentique.

Son

La version originale est présentée dans un bon rendu : propre, clair, nettoyé, sans souffle ou craquements. Si le mixage ne brille pas par une grande richesse, on notera quand même une bonne dynamique, parfois flatteuse pour la musique d'Alex Phillips. La version française est nettement plus étriquée, même si elle reste dénuée de souffle. Les basses fréquences ont dusparu et les voix sont parfois nasillardes. Le doublage d'époque et les voix de notre enfance procurent un certain plaisir mais cela ne compense pas tout...

Suppléments

Présentation de Patrick Brion (9 min - 1080i)
L'historien et créateur du Cinéma de Minuit peine un peu à argumenter autour de ce Geronimo. Après l'avoir resitué dans la filmographie westernienne du début des années 60, où le genre "commence à s'estomper" et traverser l'Atlantique, il revient sur le personnage "jusqu'au boutiste" de Geronimo, la façon dont il fut dépeint au cinéma par rapport à Cochise, son opposé, plus pacifique. Il parle du manichésime du film, "pas aussi évident"  si on le replace dans son époque : il s'inscrit dans l'évolution du western américain, prend le parti des indiens "dans leur survie désespérée", en montrant un héros très positif face à des soldats blancs à la morale discutable. Brion relie le film à Bronco Apache grâce à la modernité des personnages féminins, regrette "le manque de nerf" de la mise en scène d'Arnold Laven, ou évoque très brièvement le parcours de l'acteur Chuck Connors.

On trouve enfin (et ce sera tout) une brève galerie de photos et d'affiches (1 min - 1080p)


En savoir plus

Taille du Disque : 30 422 296 320 bytes
Taille du Film : 27 614 042 112 bytes
Durée : 1:42:42.531
Total Bitrate: 35,85 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,90 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29900 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2035 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1877 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,218 kbps
Subtitle: French / 20,719 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 15 juin 2018