Menu
Test blu-ray

Fantasia

BLU-RAY - Région A, B, C
Walt Disney Studios Home Entertainment
Parution : 1 / 12 / 2010

Image

Les Studios Disney ont toujours été très soucieux de la conservation de leur patrimoine, même si ce sont forcément les titres les plus prestigieux qui ont bénéficié des plus grands soins - il n'y a qu'à compter les multiples éditions DVD et désormais Blu-ray qui sont disponibles depuis plus de quinze ans. Fantasia fait partie de ces titres choyés qui retrouvent une deuxième jeunesse grâce aux nouvelles techniques de restauration numérique. Ainsi, la définition est améliorée, sans contours colorés, grâce à un parfait alignement des trois bandes du Technicolor. Les images ont été entièrement nettoyées, et même plus encore : outre les traces d'usure de la pellicule, on a aussi gommé les défauts de la prise de vues comme les brillances ou les poussières déposées sur le celluloïd. On a également soigné les contrastes et poussé la saturation des couleurs, rendant assez impressionnants les jeux de lumière pendant les intermèdes avec l'orchestre, photographiés par le célèbre James Wong Howe. Seule ombre au tableau : le grain a disparu. Un choix fort dommageable qui ôte aux images leur texture argentique originelle. L'encodage en devient plus simple à gérer, malgré l'abondance de détails, textures, aplats ou zones plus ou moins brumeuses, par exemple : aucun souci de compression n'est à signaler. Notez que l'on peut visionner le film avec l'option DisneyView qui remplace les bandes noires (à gauche et à droite) par des dessins de Harrison Ellenshaw, un artiste maison.

Son

La version originale est présentée dans un remixage DTS-HD Master Audio en 7.1. Subtil, il bénéficie d'une jolie dynamique et d'une belle spatialisation. Le spectre est large, le son cristallin, dénué de tout défaut. La piste française en "simple" Dolby Digital 5.1, au débit bien moindre, ne peut rivaliser en amplitude et en dynamique même si le rendu est aussi propre. On semble toutefois se rapprocher, parfois, de la saturation. Pour seulement quelques passages sous-titrés, nous vous conseillons donc la VO, d'autant que le doublage VF (récent) n'est pas des plus réussis.

Suppléments

La liste des suppléments pourra paraître un peu chiche au premier abord mais ils sont finalement loin d'être sans intérêt. Ils bénéficient tous de sous-titres français.

On trouve d'abord trois commentaires audio. Le premier permet au "spécialiste Disney" Brian Sibley de raconter le projet, analyser les segments, révéler certaines anecdotes de la fabrication du film. C'est une véritable encyclopédie sur Fantasia (deux heures d'informations ininterrompues !) avec un historien qui n'a pas usurpé son titre. Le commentaire suivant permet de retrouver Walt Disney en personne à travers diverses archives audio, des interviews et des retranscriptions de réunions de travail pour Fantasia, le tout remis en situation par l'historien John Canemaker. Pour ceux qui en voudraient encore, un troisième commentaire réunit Roy Disney, neveu de Walt, le chef d'orchestre James Levine, de nouveau l'historien John Canemaker ainsi que le superviseur de la restauration du film. Chacun apporte des précisions dans son domaine, selon les scènes.


On trouve également un court module de présentation du Musée de la famille Disney (4 min - HD). Créé à San Francisco par la propre fille de Walt Disney, ce lieu rassemble des objets de sa vie et du matériel de travail utilisé sur ses productions. Mais le plus intéressant reste à venir : Le carnet de Schultheis (14 min - HD) dévoile l'existence de ce qui est considéré par certains spécialistes comme "la Pierre de Rosette" de l'animation. Lorsque le film a été tourné, de très nombreuses techniques ont été utilisées pour arriver au résultat souhaité. Une fois les plans mis en boîte, tout était démonté et on passait rapidement au plan suivant pour finir dans les temps. Un membre de l'équipe des effets spéciaux a heureusement eu le réflexe de tout noter, scrupuleusement, dans un carnet ("lui-même une oeuvre d'art") qui fût découvert récemment. Un documentaire passionnant mais beaucoup trop court !


Dans la galerie interactive d'illustrations, vous pourrez visionner des croquis préparatoires et des décors utilisés pour le film. On trouve des bandes-annonces des futures sorties DVD et Blu-ray (Cars 2, Bambi ou le Roi Lion, par exemple) mais l'éditeur n'a pas jugé pertinent d'inclure la bande-annonce originale de Fantasia. Dommage...


En savoir plus

Taille du Disque : 36 905 524 303 bytes
Taille du Film : 30 371 979 264 bytes
Durée : 2:04:27.501
Total Bitrate: 32,54 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 23,00 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 23000 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 7.1 / 48 kHz / 5201 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps
Audio: Spanish / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -6dB
Audio: English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -6dB
Subtitle: English / 6,318 kbps
Subtitle: French / 6,599 kbps
Subtitle: Spanish / 6,982 kbps
Subtitle: English / 58,256 kbps
Subtitle: French / 69,181 kbps
Subtitle: Spanish / 69,915 kbps
Subtitle: English / 56,252 kbps
Subtitle: French / 62,103 kbps
Subtitle: Spanish / 67,526 kbps
Subtitle: English / 54,201 kbps
Subtitle: French / 54,733 kbps
Subtitle: Spanish / 59,607 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 25 décembre 2015